Je fais amende honorable suite à mon billet où j'accable Alexis Corbière

Je tiens à faire amende honorable pour le billet que je viens de publier sur Alexis Corbière. J'ai lu méticuleusement l'article du Canard Enchaîné qui transpire d'une mauvaise foi impressionnante.

Je tiens à faire amende honorable pour le billet que je viens de publier sur Alexis Corbière. J'ai lu méticuleusement l'article du Canard Enchaîné qui transpire d'une mauvaise foi impressionnante.

Alexis Corbière a effet sollicité le subventionnement de l'ANAH pour réaliser ses travaux et pour ce faire, il a communiqué son revenu fiscal de référence de l'année 2016. Pourquoi n'a-t-il pas déclaré ses revenus de 2017 lorsque ceux-ci font un bond avec son indemnité de député ainsi que ceux de sa femme en tant que chroniqueuse sur c8? Tout simplement parce qu'au moment où le couple dépose sa demande auprès de l'ANAH, les revenus de 2017 ne sont pas encore communiqués par l'administration fiscale. Or le journaliste en carton qui a écrit ce torchon dans le but évident de salir l'honneur d'un homme suppute que le couple "a joué sur le calendrier" en déposant leur dossier trois mois avant l'établissement de leur avis d'imposition sur les revenus de 2017.

Je me suis clairement emballé sur la base d'un papier abject et clairement orienté. Sauf que la ficelle est tellement grosse que le lecteur verra instantanément l'imposture journalistique de l'auteur qui ne craint visiblement pas le ridicule. D'ailleurs, je suis étonné que le rédacteur en chef ait permis la publication d'un article aussi mauvais, aux faits tronqués et ne démontrant rien sinon le funeste dessein d'un journal satirique en mal de buzz.

Le titre est ravageur pour Alexis Corbière mais l'article est carrément destructeur pour la réputation du journal et surtout du pseudo-journaliste croyant révéler ce qui n'est rien d'autre qu'une démarche totalement légale et respectueuse des procédures en place.
Pauvre Canard Enchaîné.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.