Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

429 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 nov. 2021

Eric Zemmour est officiellement candidat, une bonne nouvelle

Eric Zemmour devrait annoncer sa candidature à l'élection présidentielle aujourd'hui midi. Un suspense qui n'en était pas vraiment un mais qui n'a que trop duré. Les sondages lui faisant miroiter qu'il a toutes ses chances de devenir président de la République malgré les derniers fiascos qui se sont produits lors de ses derniers déplacements.

Wael MEJRISSI
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Eric Zemmour devrait annoncer sa candidature à l'élection présidentielle aujourd'hui midi. Un suspense qui n'en était pas vraiment un mais qui n'a que trop duré. Les sondages lui faisant miroiter qu'il a toutes ses chances de devenir président de la République malgré les derniers fiascos qui se sont produits lors de ses derniers déplacements.

Pourquoi faut-il se réjouir de voir l'ex- polémiste de CNews se lancer dans la course à la présidentielle? D'abord parce que l'extrême droite partirait en ordre dispersé et ça c'est autant moins de chances pour Marine Le Pen d'arriver au second tour de ce scrutin tant convoité. Elle reste toujours très haut dans intentions de vote mais ses chances sont malgré tout amoindries avec un concurrent comme Eric Zemmour face à elle. L'écrivain a chassé directement sur les terres du Rassemblement Nationale ce qui lui vaut aujourd'hui d'être potentiellement le troisième homme. Les propositions ostensiblement racistes et xénophobes de Zemmour l'ont démarquées de sa rivale et font de la candidature de Zemmour un véritable instrument de division. Une partie de l'électorat Les Républicains regarde aussi la candidature du repris de justice comme une tentation de plus en plus forte.

Face à une gauche totalement éclatée et donc avec peu de chances d'arriver au second tour, elle peut néanmoins espérer grâce à Éric Zemmour un concours de circonstances favorable et passer le filtre du premier tour. Une union de la gauche entre La France Insoumise et le Parti Communiste Français serait malgré tout la bienvenue pour accroître la probabilité de se hisser au second tour mais encore faut-il que les egos de Mélenchon et de Roussel soient mis de côté ce qui n'est pas d'actualité vu les derniers échanges entre les deux hommes parus dans la presse.

Ironie du sort, il faudrait même espérer que le chouchou de Bolloré mène une bonne campagne pour siphonner encore un peu plus les voix du Rassemblement National et des Républicains. En somme, une bonne campagne mais pas trop quand même car cette déclaration de candidature sera une bonne nouvelle uniquement si Zemmour prend des voix à tous les partis de droite et d'extrême-droite sans pour autant les rendre exsangues. Juste ce qu'il faut pour les affaiblir et donc les empêcher tous lui y compris de franchir l'avant-dernière marche de l'Élysée.

En attendant il faudra encore supporter d'écouter les déjections verbales du presque candidat et de ses sorties éhontées qui ne font même plus réagir la justice ni le CSA. Eric Zemmour est dans doute celui qui a le plus démocratisé et popularisé le racisme et l'islamophobie, ces marottes identitaires qui se déclinent en propositions toutes aussi farfelues que grotesques. Entre l'obligation de choisir des noms du calendrier, laisser mourir les migrants en mer et les expulsions d'étranger, tout un programme!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
« Le recul démographique du monde agricole n’est pas une fatalité »
Moins 100 000 fermes en dix ans : c’est le résultat du recensement rendu public le mois dernier par le ministère de l’agriculture. Face à l’hémorragie, le retour à un pilotage par l’État et à des politiques publiques volontaristes est nécessaire, selon la sociologue Véronique Lucas.
par Amélie Poinssot
Journal — Europe
Dans leur bastion de l’Alentejo, les communistes portugais résistent au déclin
Lors des législatives anticipées qui se déroulent dimanche, le Parti communiste, tout juste centenaire, espère limiter la casse, malgré la poussée socialiste dans certains de ses bastions, dont l’Alentejo. En embuscade, l’extrême droite de Chega lorgne vers d’anciens électeurs du PCP.
par Ludovic Lamant
Journal
En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes
L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau