Walid Cherqaoui
Militant politique et associatif
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 oct. 2017

Un Maroc illusoirement propspère

Walid Cherqaoui
Militant politique et associatif
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La prospérité… un grand mot. Biens de Marocains déclarent que leur pays est prospère, mais ils ont tort. Ceux-là, pour la plupart, habitent un Maroc que je ne connais pas, que je n’ai pas connu. Bref, un tout autre Maroc. 

Eux, peut-être, mènent une vie prospère. Ils disposent d’un logement décent, d’un poste à responsabilité et d’une voiture qui fait plusieurs mètres avec chauffeur, et scolarisent leurs enfants dans les meilleures écoles privées du pays. Les horizons fixés par l'économiste français François Perroux s’appliquent bien à eux : ils se nourrissent, se soignent et ont accès au savoir et à la connaissance.

Que ceux-là, dont le slogan « dolce vita » conviendrait bien à leur situation, m’excusent d’emblée de les stéréotyper. Mais leur luxuriance leur voile la face. Le Maroc que j’ai connu, moi, est tout à fait différent. Le Maroc que j’ai connu est celui des oubliés profonds, celui des exclus et des marginalisés, celui dont les jeunes sont en quête vaine de modèles d’identification et en perte de repères. 

Le Maroc que j’ai connu est celui du paupérisme, celui des femmes-mulets de Sebta et Fnideq, celui des Mi Fatiha et des Mouhcine Fikri, celui du paupérisme et de la corruption, celui qui peine à se lever parce qu’à chaque fois des institutions mondiales le font rasseoir à travers leurs « miraculeux » plans et leurs interventions qui accentuent les lignes de fracture, celui qui est progressivement et fatalement miné par la « marchéisation » de son économie.

Non, le Maroc n’est pas prospère. Peut-être qu’un processus de changement est acté — en tout cas, je l’espère —, mais cette prospérité qu’on recherche demeure introuvable. Qu’on ne se leurre plus !

(1) : Vendeuse ambulante s’étant immolée par le feu après avoir été humiliée et molestée par les autorités locales. Ce tragique événement a ému bon nombre de Marocains.

(2) : Poissonnier marocain broyé par une bonne à ordure après s’être opposé à la saisie de sa marchandise.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS