"Honneur et Respect, Messieurs Dames la Société!.* La conteuse Mimi Barthélémy est décédée le 27 avril

Mimi Barthélémy, "La chenille, la chrysalide et le papillon" © Ile en île

LImai13_MimiB.jpg

arton10365-75019.jpg

"Sur une branche d'ilang-ilang parfumée...*

Biographie

Née en Haïti (Port-au-Prince, le 3 mai 1939), Mimi Barthelemy fait ses études supérieures en France et vit ensuite à l’étranger : en Amérique Latine, à Sri Lanka et en Afrique du Nord.

Ainsi commence son chemin vers le conte lié à une quête personnelle sur son identité de femme haïtienne vivant hors de son pays. Cette recherche l’amène d’une part à se rapprocher de la communauté haïtienne de France et d’autre part à entreprendre un long travail sur la voix, grâce auquel elle trouve accès à l’expression de sa mémoire.

Pendant un séjour d’un an (1979-80) au Honduras, elle travaille avec les indiens caraïbes noirs Garifunas à la création d’un spectacle dans lequel ils se réapproprient leur histoire oubliée après leur déportation au 18ème siècle.

De retour en France, riche d’une expérience que lui renvoie le miroir d’une identité semblable à la sienne, elle entreprend un doctorat d’Etudes Théâtrales à Paris VIII, sur le "théâtre de l’identité dans les minorités".

Le chemin est tracé : elle se met à conter en puisant dans la tradition orale d’Haïti qui est en langue créole. Dans ses contes, elle tisse les deux langues, le français et le créole, dans le souci de transmettre ce qu’elle a reçu en partage et d’en être le témoin à part entière au sein de la francophonie.

Mimi Barthelemy - Spectacles et Musiques du Monde

.............

Elle avait trouvé le chemin du conte en renouant avec la part créole de son identité.

"Mon idée fixe c'était l'identité, trouver qui j'étais. [...] Aujourd'hui je suis réellement convaincue qu'un équilibre est nécessaire entre mes deux pôles français et haïtien, dans l'affirmation de mon métissage" (entretien pour La Grande Oreille, juillet 2005).

Elle a conté en les colorant de son verbe Kangio, Malice, Bouki, la Reine des Poissons ou encore Le Fulgurant, figures majeures du patrimoine narratif haïtien. "Je poétise à ma façon la tradition orale du "pays d'en dehors" et je la souffle à l'oreille de ceux qui souhaitent écouter palpiter le cœur d'un peuple qui résiste à mourir" (extrait des "Contes diaboliques d'Haïti").
Pour mieux inscrire cette résistance dans les archives universelles, elle a choisi de joindre le livre à la parole et nous laisse de nombreux ouvrages et albums.

À celle qui n'ouvrira plus ses racontées d'un pétillant "Honneur à vous, Messieurs-Dames La Société", nous disons "Honneur et respect". CLIO

Clio%20Vendome%20Logo.preview.jpgLire notre hommage


* ( Début du conte "La Chenille, la Chrysalide et le Papillon" raconté par Mimi Barthélémy)

mimi.jpg

slider_Mimi_avril13.jpg





 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.