L'exploitation du coltan : un désastre pour l'homme, pour la nature et pour notre humanité

Dans le monde de la mondialisation de l'exploitation et des profits tout est lié : ce que nous consommons ici est source de malheurs ailleurs.

On peut certes s'en accommoder et penser que notre confort, notre progrès valent mieux que leurs vies et leurs souffrances, que la déstruction de la terre, de la faune et de la flore, que nous nous valons bien le sacrifice de pays lointains et de peuples que nous refuserons de recevoir ensuite comme réfugiés économiques, mais au moins que cela soit en connaissance de cause !

Voici ce qui se passe actuellement au Congo autour du Coltan qui sert à la fabrication de nos si indispensables portables... Où est l'humain ?

 

ppt16x16.gif

Coltan rf.pps

 

 

nkunda_virunga.jpg?w=300&h=223images?q=tbn:ANd9GcQ3HqlkN81pBdcphkIWKBiMVrJCbhKm9BSdLmW1qyAeRnHw4zws

images?q=tbn:ANd9GcT_-YmKPlMK9cqA_xvaqZgXGpIxD1pNc2dNcz3ga-2MSvqLTentimages?q=tbn:ANd9GcQvMTPhzKaKPS2qQ6drkPve349xCCibpRp1ujUCxOc7WbZ3Embd

arton254-8a18f.jpg

Emission « Là-bas si j’y suis », France Inter

Les mines de Coltan au Congo

Un reportage de Daniel Mermet & Giv Anquetil (« Là-bas si j’y suis », France Inter ) sur les travailleurs des mines de coltan, minérai indispensable à la fabrication des portables !

Dans nos téléphones portables, il y a toujours quelques grammes de Congo. Quelques grammes de cette République démocratique du Congo, où l’on trouve ce précieux minerai, le coltan. Aujourd’hui, départ sur les traces des creuseurs. Mais à l’heure où nous arrivons, toute l’exploitation est suspendue ...

Voir en ligne fleche-908a74.gifLà-bas si j’y suis

http://www.uneseuleplanete.org/spip.php?article254

République Démocratique du Congo - La Guerre du Coltan

da2910bb53.jpg

"La guerre (surtout dans les deux Kivu) a souvent été décrite comme une guerre « ethnique ». Aujourd’hui, tout le monde est presque unanime que le « coltan » est au cœur de la guerre en République démocratique du Congo (RDC), l’un des conflits les plus meurtriers depuis la Seconde Guerre mondiale. Plusieurs rapports, dont celui des Nations Unies, des ONG et les témoignages des évêques et missionnaires qui travaillent dans cette région, ont mis à nue la réalité de la guerre comme un conflit beaucoup plus vaste qui a des implications économiques et stratégiques qui vont bien au-delà du Congo et de l’Afrique même. Les différents mouvements de guérilla qui agissent dans les deux provinces congolaises se disputent le contrôle des gisements miniers. Il y a derrière ces mouvements plusieurs états africains, dont le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi. Certaines multinationales telles que Nokia, Alcatel, Apple, Nikon, Ericsson sont mises en cause de financer indirectement les guerres par les taxes payées aux groupes rebelles. Doit-on continuer à parler simplement de guerre « ethnique » ou « tribale » ? N’est-ce pas là une manière d’occulter la réalité et, ce faisant, se rendre complice de ceux qui veulent continuer à exploiter impunément cette région au détriment de ses habitants?"

Article de : franciscansinternational.org

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.