WataYaga
Abonné·e de Mediapart

334 Billets

2 Éditions

Billet de blog 16 mars 2013

WataYaga
Abonné·e de Mediapart

Le Crédit Mutuel une banque à qui parler si l'on ne veut pas être entendu/e ? CMB/Arkéa Solidarité avec Michel Madec (Carland)

WataYaga
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 A ce jour, la direction du Crédit Mutuel Bretagne CMB-Arkea n’a toujours pas répondu aux nombreux appels qui lui ont été faits de la part de  personnes s'inquiétant de la situation de Michel Madec. Depuis plusieurs jours, Michel suit une grève de la faim pour dénoncer le manque de communication et de recherche de solution réelle de la part de sa banque afin de régler son problème d’endettement. En effet, sa banque n’a pas particulièrement brillé dans son obligation de conseil en lui proposant, par le passé, un prêt relais au lieu d’une solution plus adaptée à sa situation financière d’alors. Cette dernière s’est donc logiquement dégradée comme c’était prévisible. Outre le fait que le silence répondant à la demande de Michel Madec contredit le principe de mutualisation qui est à l’origine de cette banque - elle qui fait de la parole un étendard publicitaire - nous pouvons nous interroger sur la signification de la réponse de cette banque le vendredi 15 mars. Par mail, elle indique que le directeur général du CMB, M. Jean-Pierre Denis, suit personnellement l’affaire à la recherche d’une solution. Et cela à la veille d’un week-end qui prolongera d’autant la période qui suit le dernier contact avec le CMB, le mercredi précédent. Michel Madec en est déjà à son 10ème jour de grève de la faim en cette veille de week-end et le temps ne sera pas le même pour lui que pour le directeur général qui dit chercher une solution sans même avoir cherché à le contacter jusqu’à ce jour.

 Pour toutes ces raisons, je me sens solidaire de la situation de Michel Madec et demande à la direction du CMB-Arkea de répondre à sa demande avant que sa santé ne soit définitivement altérée. Je tiens la direction de la banque pour moralement responsable de ce qui pourrait arriver à la santé de ce dernier en ne réagissant pas plus rapidement. Je m’engage à retirer ce texte de mon blog dès que Michel Madec aura un retour concret à sa demande et que la bonne volonté annoncée de la direction du CMB-Arkea se verra suivie d’effet.

 En attendant, je demande à toute personne se sentant solidaire du cas de M. Madec de signer la lettre ouverte adressée aux élus de Bretagne et de lire son blog sur Médiapart.

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article134031

http://blogs.mediapart.fr/blog/carland

[Merci à Pipotin pour ce texte.]

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Violences sexistes et numérique : ça ne streame pas rond
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal
Un comité de l’ONU défend Assa Traoré face à des syndicats policiers
La sœur d’Adama Traoré a été la cible de messages virulents de la part de syndicats de policiers après avoir été auditionnée par le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations unies. Ce dernier demande au gouvernement d’ouvrir des procédures, si nécessaire pénales, contre les auteurs.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que révèle l’enquête, classée sans suite, visant le chanteur de No One Is Innocent
Mediapart a consulté la procédure judiciaire visant Marc Gulbenkian, figure du rock français, accusé d’agression sexuelle par l’une de ses proches. Alors que la plainte a été classée le 2 novembre, l’avocate de la victime, qui s’appuie sur un enregistrement versé au dossier, dénonce une « hérésie » et annonce un recours.
par Donatien Huet
Journal
Des logements « vite et pas cher » : l’immense défi marseillais
Le premier Conseil national de la refondation (CNR) délocalisé et dédié au logement s’est tenu à Marseille. La deuxième ville de France, où les prix s’envolent avec une gentrification accélérée de certains quartiers, compte aussi une trentaine de bidonvilles. Le chantier du logement digne reste immense.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Paris 2024 : cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Merci pour ceux qui ont faim
Aujourd'hui, samedi, je me rends au centre commercial pour quelques courses. Il est dix heures, et celui-ci est déjà plein de monde : des jeunes gens surtout, des filles entrant, sortant des boutiques de mode, quelques-unes les bras chargés de sacs.
par cléa latert
Billet de blog
Y-a-t 'il encore un cran à la ceinture ?
Elle vide le contenu de son sac sur toute la longueur du tapis roulant de la caisse, réfléchit, trie ses achats, en fait quatre parties bien séparées, un petit tas de denrées alimentaires, un livre, un vêtement. Elle montre un billet de 20 euros à la caissière et lui parle. « Tiens » me dis-je, elle a bien compris la leçon du Maître : « Finie l'abondance ».
par dave.tonio
Billet de blog
« Économiser ils disent ? Je le faisais déjà ! »
Cette mère, dont j'accompagne un des enfants en tant qu'éduc’, laisse ostensiblement tomber ses bras. Elle n’en peut plus : le col roulé, les astuces du gouvernement pour économiser l'énergie, c'est une gifle pour elle. « Des trucs auxquels ils ne penseraient pas, de la débrouille pour économiser des centimes, je suis une pro de la pauvreté ! Face à des pros de l'entourloupe...»
par Mouais, le journal dubitatif
Billet de blog
Péripéties ferroviaires en territoire enclavé
Destination France Déchéance, ou Manifeste sur un service public en érosion. Il s'agit dans ce court billet de faire un parallèle entre le discours de la Région Occitanie, celui de vouloir désenclaver des territoires ruraux, comme le Gers, et la réalité que vivent, voire subissent, les usagers du réseau ferroviaire au quotidien.
par camilleromeo28