Devoir de memoire selective

Une fois de plus la barbarie à frappé. Encore un innocent qui perd atrocement sa vie sur l'autel de la Liberté. Bien sûr, cet acte abjecte ne peut être que condamné, Il serait difficile d'en faire autrement si vous vous considérez comme un être humain.

Il ne peut y avoir qu'un fou pour accomplir un acte pareil. Et certes il est indispensable de trouver les responsables. Tous les responsables.

C'est là, à ce moment que la folie se propage dans toutes les strates de la société. La société française est dans un si piteux état que l'islamophobie décomplexé a atteint les discours des plus hauts responsables. Et une communauté entière est lâché en pâture à la vindicte populaire. La liberté d'amalgame et celle de s'exprimer ne font plus qu'un.  Et les éléments de langage de machine médiatique et politique se mettent au diapason. les vieilles rancœurs contre le CCIF peuvent en toutes liberté d'expression se déchainer par un nombre impressionnant d'élu de la république. Après T. Ramadan ce collectif représente la cible a atteindre. Puis comme par sorcellerie, dans l'esprit de tous ces Français qui clament si fort leurs libertés né une la solution miracle : modifier la constitution...j'en suis bouche bée. Autre mouvement intéressant, La police qui il y a quelques semaines était sur le pilori pour sa brutalité et son arbitraire revient en odeur de sainteté. Mais au nom de la République, n'y a t il pas quelqu'un pour stopper cette hystérie ?

Mayotte, département Français a 90 % devra t il subir les attaques verbales (pour l'instant) de ses propres élus ? la question est ouverte et j'ai hâte de savoir comment cela va t il être présenté.

Pour ma part le plus grave est cette absence de mémoire.

En construisant cet amalgame  entre les fanatiques assoiffé de sang et ces citoyens  qui souhaite pratiquer l'Islam paisiblement Les responsable politique et certains journalistes marchent sur des morts :Tous ces musulmans tombés lors des différents attentats islamistes perpétrés sur le sol Français. Ils existent et ont été aussi victime de la barbarie. 

Cette absence de mémoire révolte; c'est une seconde mort pour eux et leurs familles. Certes il n'est pas question de distingué les victimes des terroristes selon leurs foi ou leurs origines mais ne pas oublier que la barbarie est aveugle. elle ne fait pas de distinction.

Et aujourd'hui personne n'apporte ce rappel, personne n'apporte un décompte car si inexisterait il serait évident que les premières victimes des islamiste dans le Monde sont les musulmans eux même.

l'une des questions fondamentales je crois, serait d'en connaitre les raisons. Pour ma part mon hypothèse se baserait sur l'histoire coloniale française et du fait que la représentation du musulman en France n'est pas celle d'un bosniaque, d'un albanais, d'un turc, d'un malaisien, d'un thaï mais d'un maghrébin. Ca en dit long sur l'étroitesse du discours. 

le chemin si il existe n'est pas encore trouver. Il aurait pu peut être passer par l'Education National en apprenant l'histoire de la France coloniale à tous ces jeunes en recherche de repère. Lorsque je constate comment les japonais et les américains ont pu reconstruire des liens étroit malgré les atrocités de la 2 me guerre mondiale je reste optimiste; il faudrait qu'ils nous explique comment ils ont fait.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.