wildpalms
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 sept. 2010

Sarkozy est il l'homme d'un seul mandat ?

wildpalms
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"...Nicolas Sarkozy, qui compte s'en servir dans la campagne de 2012 pour se présenter en grand réformateur..."

J'ai extraits ce passage d'un article paru sur Médiapart et que vous pouvez consulter avec le lien qui suit. ( http://www.mediapart.fr/journal/economie/030910/pourquoi-lelysee-soutient-encore-woerth )

Afin d'entrer directement dans le vif du sujet, je pense qu'une autre vision des choses concernant 2012 et les véritables intentions de l'actuel Chef de l'Etat peut apparaitre plausible. Vous comprendrez qu'il s'agit d'une spéculation personnelle même si le ton qui suit dans mon billet peut laisser penser à une affirmation de ma part.

En effet, si l'on reprend l'ensemble du parcours de N.Sarkozy, que ce soient ses déclarations et/ou ses actes on réalise que son mandat peut être comparé à une forme de liquidation de la France dans presque tous les domaines. Ha ! Pour être mandaté il l'était !! Mais par des intérêts restés dans l'ombre et qui n'ont rien à voir avec ceux de citoyens décidément bien naïfs ou passifs.

Que ce soit la prétendue crise financière que l'on traverse (je dis prétendue car pour certains ce n'en est pas une du tout) et les conséquences qu'on lui prête afin de faire accepter l'innacceptable par les populations ... Et si l'on colle tout celà avec ce qu'est devenu la mondialisation depuis des années on voit alors se filigraner des intentions précises qui n'ont rien à voir avec la politique et encore moins avec des évènements imprévisibles. J'insiste sur le fait que je considère vraiment la crise financière actuelle comme étant un fait relativement planifié et largement alimenté par un effet "moutonnier" de la finance et de l'économie en général.

Mais revenons à notre sujet et je vais enfoncer le clou en imaginant que Sarkozy, au fond, s'en fiche totalement de la politique. N'a t-il pas déclaré un jour qu'il ne se voyait pas accomplir un second mandat et que ce qui l'intéressait serait de faire de l'argent ... ".. Du gros argent.." ??

He oui !! du Gros argent ! Voilà ce qui semble être le moteur de Sarko l'homme d'un seul mandat...En tout cas au départ ! L'on peut aussi imaginer qu'après son mandat il sera à la fois :

1) Bien récompensé financièrement pour les "service rendus" à certains intérêts durant sa période (retraite, social à la dérive, destruction de la législation du travail, continuation dans l'affaiblissement du tissu social, etc...)

2) Bien récompensé politiquement car il lui sera fait les gros yeux par la prochaine mandature Présidentielle (fusse t-elle de gauche ou du centre) qui, dans le même temps, lui assurera une totale impunité des actes passés et une bonne place pour le remercier d'avoir fait le sale boulot ... Comme convenu !

Il y a reste encore une petite chose : Comment "piquer" les milliards d'épargne des français ? Reste t'il encore un petit boulot pour Sarko ?

A priori ... Oui !! Il faut attaquer cette épargne tout en maintenant la bourse non attractive. Ce devrait être suffisant pour diriger les français dans une magnifique nouvelle bulle spéculative.

Ainsi la prochaine mandature pourra les éreinter au travers de taxes diverses pour qu'après avoir acheté à prix d'or les biens concernés, ils les revendent à bas prix. Certains s'en frottent déjà les mains et l'immobilier serait pas mal dans ce rôle. En plus, il suffira de mettre sur le dos de la fameuse crise et de l'ancienne présidence la raison de cette taxation débridées.

De toutes manières il n'y aura plus de responsable à punir !!

Allez Sarko !! Encore un effort avant de passer la main à tes petits copains largement complices quelque soit leur couleur politique!! Liquide donc cette épargne des français !

Il est bien entendu que si cette version s'avère proche de la vérité (j'insiste sur le fait que ce billet n'est qu'une spéculation de ma part !) nous avons alors une totale complicité de la gauche, et d'un DSK dont personne n'ignore la proximité avec la finance internationale (on est pas au FMI par hasard).

De plus, Ce dernier ne vise peut être même pas la présidence mais seulement un poste de premier ministre ou ministre des finances ! Allez savoir !!

Il n'empêche que cela signifie également que les provocations "sécuritaires" actuelles sont bel et bien une diversion. Dans ce cas ne pas en parler et continuer d'attaquer sur le volet économique et social auraient certainement bien davantage ennuyé le pouvoir en place.

Partant de ce constat et en imaginant toujours que ce qui sont, je le répète, des spéculations tombent assez près de la réalité il est évident que les partis et les médias de gauche ne pouvaient l'ignorer. Une question vient à l'esprit dans ce cas à savoir : Pourquoi avoir sauté à pied joint dans un piège aussi grossier ????

On permettrait ainsi à Sarkozy de terminer sa tâche en un seul mandat même si ce dernier veut ensuite faire croire souhaiter jouer les prolongations ou passer la main à mieux placé que lui dans la course.

Pour terminer, l'article mentionné au début de mon billet peut avoir mis en plein dans la cible. Mais dans ce cas Sarkozy me semble être hors des réalités !! Depuis quand tout détruire est il de la réforme ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’impunité et la lâcheté des puissants
Après la révélation des accusations contre l’ancien ministre, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire. Au-delà de son devenir judiciaire, cette affaire nous interpelle sur l’insuffisance de la lutte contre les violences sexuelles et sur l’impunité des sphères de pouvoir.
par Lénaïg Bredoux
Journal — France
Cette semaine dans « À l’air libre »
Cette semaine, dans « À l’air libre », des enquêtes, des reportages, des interviews… et, surtout, un ton que vous n’entendrez pas ailleurs.
par à l’air libre
Journal — International
Le variant Omicron, identifié en Afrique australe, déjà repéré en Europe
La communauté scientifique est en alerte depuis l’identification d’un nouveau variant au Botswana. Les premiers séquençages en Afrique du Sud font craindre une propagation à grande vitesse. L’Organisation mondiale de la santé vient de le classer parmi les variants préoccupants et l’a baptisé Omicron.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — International
Paris et Rome s’accordent à moindres frais pour tenter de peser dans l’après-Merkel
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage
Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires de la fondation MSF, dénonce les responsabilités de l'État français et du ministre de l'Intérieur.
par Médecins sans frontières
Billet de blog
Tragédie de Calais : retrouvons d’urgence notre humanité
Au moins 27 personnes sont mortes noyées au large de Calais ce mercredi 25 novembre. Ce nouveau drame vient alourdir le bilan des morts à cette frontière où, depuis une trentaine d’années, plus de 300 personnes ont perdu la vie, soit en essayant de la franchir soit en raison de leurs conditions de (sur)vie sur le littoral Nord.
par La Cimade
Billet de blog
Ça suffit ! Pour un accueil inconditionnel des exilé.es
Allons-nous continuer à compter les morts innocents et à force de lâcheté, d’hypocrisie et de totale inhumanité, à nous faire contaminer par un imaginaire rance de repli sur soi qui finira par tout.es nous entraîner dans l’abîme ? Non, il faut commencer par rétablir les faits avant que de tout changer en matière de politique migratoire et de droit des étrangers.
par Benjamin Joyeux
Billet de blog
L'Europe-forteresse creuse sa tombe dans le faux abri de ses fantasmes d'invasion
L'épisode dramatique à la frontière Pologne/Biélorussie confirme une fois de plus la fausse sécurité d'une Europe-forteresse qui se croit en sécurité en payant pour refouler et bloquer migrants et réfugiés, ignorant ses fondements, ses valeurs, son histoire. La contre-offensive massive à rebours des renoncements successifs matraqués en certitudes au coin du bon sens est une nécessité vitale.
par Georges-André