Will Summer
Activiste freelance
Abonné·e de Mediapart

164 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 juin 2013

"Back in the USA", 1ère partie: Le dormeur se réveille

Will Summer
Activiste freelance
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Par Dave Hodges, le 16 mai 2013

Le monde commence enfin à se réveiller face à la tyrannie mondiale qui menace l’humanité. Ces deux derniers mois j’ai reçu des nouvelles de personnes dont je n’avais plus entendu parler depuis 10 à 20 ans. Il y avait d’anciens collègues, des étudiants, des amis et des voisins.

Que beaucoup de personnes reprennent contact avec moi, issus de mon passé lointain peut sembler ne pas avoir d’importance, mais je ne m’attendais absolument pas à avoir à nouveau des nouvelles de ces gens. Et toutes ces personnes étaient mues par leur inquiétude sur la destruction de notre république et mon travail pour renverser la tendance.

Parfois, lorsque je pianote sur mon clavier au milieu de la nuit, je me demande si ce que je fais à un quelconque impact sur l’éveil de la multitude de moutons de ce pays. Fréquemment, je me suis demandé si ce que nous faisions tous avait un quelconque impact réel. Pourtant, j’ai rencontré tellement de gens talentueux et moralement droits dans notre mouvement patriote. La majeure partie de ceux qui font les médias alternatifs, trop nombreux à dénombrer, ont du talent, du charisme, de l’intelligence, de l’éducation, un amour pour Dieu et leur pays,et ne sont mus que par le désir de vivre dans une société gouvernée par des gens qui veulent aider leurs prochains, par les asservir.

Je suis très heureux de dire que selon mon baromètre personnel et après une longue bataille, les journalistes dans les médias qui disent la vérité commencent à atteindre une masse critique d’influence. Le livre écrit par Malcolm Gladwell, "The Tipping Point", (le point de basculement, ndt) met en avant ce qu’il faut pour qu’une idée devienne virale. En accord avec les préceptes de Gladwell, nous dans les médias alternatifs avons très largement étendu notre base de contacts et la portée qui en découle.

Il n’est pas besoin de gérer un site web ou d’animer une émission pour avoir un effet sur la guerre contre la corruption et la tyrannie. J’ai rencontré plusieurs personnes sur Facebook qui partagent des articles avec lesquels ils adhèrent qui envoient ces articles à des douzaines de personnes. Il y en a beaucoup parmi eux qui écrivent un résumé précis et succinct d’événements mondiaux en un ou deux paragraphes, en y insérant une image bien trouvée servant à rajouter du sens, pour partager ensuite. Eux aussi composent ce qui forme les médias alternatifs.

Je suis tout simplement ébahi devant la portée que nous acquérons dans ces médias. Nous avons un impact certain et l’effet est incroyable, vu combien nous nous faisons diaboliser dans les médias classiques – les mondialistes contrôlent 98% des grands médias. Et pourtant, les USA se réveillent quand-même.

Nous tous, que nous écrivions, émettions, partagions sur Facebook ou informions nos voisins et amis, nous devrions, en nous regardant dans le miroir, nous accorder une petite tape sur l’épaule parce que nous sommes en train de réussir la première étape pour reprendre notre pays, qui est de réveiller les masses endormies.

Des chercheurs du prestigieux Rensselaer Polytechnic Institute ont déterminé que si seulement 10% d’une population donnée s’accrochait à une idée ancrée, cette idée était éventuellement reprise par la majorité de ladite population. Cependant, les chercheurs qui travaillent au Social Cognitive Networks Academic Research Center (SCNARC) (centre de recherches sur les réseaux sociaux cognitifs, ndt) ont découvert que si les idées sont partagées par moins de 10% de la population, alors l’idée ne progressera pas et finira par s’éteindre. Ces recherches furent tout d’abord publiées dans un e-journal, dans un article intitulé "Le consensus social par l’influence de minorités motivées".

Des méthodes de calcul informatique et analytique ont été utilisées pour découvrir le point de basculement où une idée obscure se transforme pour éventuellement devenir l’opinion majoritaire. La découverte a des conséquences profondes pour ceux d’entre nous qui essayent de réveiller les moutons de ce pays.

Les chercheurs du SCNARC ont trouvé que la valeur de 10% s’appliquait, qu’il s’agisse de la diffusion d’innovations ou d’un idéal politique. Cette étude fut financée par l’Army Research Laboratory, avec ses liens évidents au DARPA, via le SCNARC. De plus, l’Army Research Office et l’Office of Naval Research y ont également contribué. Les partenaires de direction et de recherche du SCNARC sont IBM, la Northeastern University et la City University of New York; ils ont des collaborateurs chez Harvard University, au Massachussets Institute of Technology, et dans les Universités de New York, de Northwestern, de Notre Dame, du Maryland et de l’Indiana. Comme certains parmi vous auront remarqué, beaucoup de ces organisations sont des devantures de projets mondialistes. Par conséquent, vous pouvez parier votre chemise que l’adversaire a un intérêt évident à limiter le nombre de moutruches que nous sommes en mesure d’atteindre et de convaincre.

Comprenez-vous maintenant pourquoi les mondialistes essayent de contrôler l’internet? Pourquoi ils cherchent à instaurer des lois draconiennes comme le NDAA et le Patriot Act afin de pouvoir créer une base de données sur l’identité de ceux qui sont efficaces dans l’éveil de notre pays et ensuite avoir les moyens d’arrêter les subversifs influents qui s’opposeraient au totalitarisme émergent? Il est évident que les mondialistes cherchent à contrôler le dialogue pour que la masse critique des 10% ne soit jamais atteinte. Toutefois, il est trop tard. La preuve que le seuil des 10% a été dépassé est apparente dans l’explosion des médias alternatifs et, malheureusement, il y a un autre facteur à prendre en considération.

Pendant que la plupart d’entre nous dormait, nous aurions été laissés mener des vies de désespoir silencieux par les mondialistes. Par contre, comme nous nous réveillons et cherchons à agir contre les criminels qui ont pris notre gouvernement en otage avec des scandales tels que celui de Benghazi, l’affaire AP et les abus de pouvoir de l’IRS, les mondialistes sont contraints de passer à l’action. Pour le dire crûment, notre nouvel éveil de conscience devient problématique pour les projets mondialistes de gouvernement mondial et la mise en œuvre de programmes eugénistes, conçus pour réduire drastiquement la population.

Les mondialistes savent que nous sommes à un incident près de les prendre tous d’assaut en masse afin de leur mettre la main dessus pour les pendre aux lampadaires de Wall Street. Pourquoi pensez-vous que 30% du Congrès ait annoncé qu’il ne se présentait pas à la réélection? Ils ont  peur et ils savent ce qui arrive, tout comme le DHS. Oh oui, vous dites, comme vous vous souvenez tout d’un coup que le DHS a fait l’achat de 2,2 milliards de cartouches de munitions et de 2700 véhicules blindés de transport de troupes. Le DHS déclare une guerre au peuple états-unien, et ils en ont tout particulièrement après les vétérans, les chrétiens, les détenteurs d’armes, les libertaires, les constitutionnalistes et les anciens supporters de Ron Paul.

Notre nouvelle conscience vient avec une étiquette de prix. Vous, moi et quiconque lit ce genre d’article est une menace pour l’establishment qui doit être prise en charge. L’assassinat n’est plus une option très viable pour les mondialistes, comme nous sommes trop nombreux. Afin de gérer ce qui pourrait devenir pour eux l’éveil d’un monstre, les mondialistes se rencontrent en secret ce week-end pour décider comment ils entendent s’occuper de nous.

Je pense que des gens prudents demanderaient pourquoi les nations du G7 ont convoqué une réunion d’urgence hautement inhabituelle ce week-end en dehors de Londres. Ce n’était pas prévu et ne peut être considéré que comme une réunion d’urgence.

Y a-t-il un "jour férié" qui arrive, dans notre avenir immédiat, qui pourrait peut-être être précédé par une opération sous faux drapeau pendant laquelle la loi martiale serait imposée? Je sais, je sais, que ceci n’est que la parole d’un théoricien de la conspiration. Ceci dit, j’avais toujours soutenu qu’il se passerait un jour ou l’autre une réévaluation des biens et des monnaies. Les mondialistes ont forcé le cours de l’or à la baisse en manipulant le marché et en ont acheté autant qu’ils ont pu une fois ce cours baissé. Pourquoi une personne riche achèterait-elle autant d’or qu’elle le peut? Évidemment, ils veulent convertir en or leurs liquidités bientôt sans valeur avant la calamité qui s’approche.

Par ailleurs, je suis tombé sur des informations qui suggèrent que les mondialistes vont faire la collection de beaucoup plus que de l’or, ils vont bientôt collecter des êtres humains. Davantage sur ce sujet et d’autres dans la deuxième partie.

Source: http://www.thecommonsenseshow.com/2013/05/16/some-of-the-sheep-are-no-longer-asleep/

Traduction française: http://globalepresse.com/2013/05/20/back-in-the-usa-1ere-partie-le-dormeur-se-reveille/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
La visite du ministre Lecornu a renforcé la colère des Guadeloupéens
Le barrage de La Boucan est l'une des places fortes de la contestation actuelle sur l’île. À Sainte-Rose, le barrage n’est pas tant tenu au nom de la lutte contre l’obligation vaccinale que pour des problèmes bien plus larges. Eau, chlordécone, vie chère, mépris de la métropole... autant de sujets que la visite express du ministre des outre-mer a exacerbés.
par Christophe Gueugneau
Journal — France
L’émancipation de la Guadeloupe, toujours questionnée, loin d’être adoptée
Alors qu’une crise sociale secoue l’île antillaise, le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, a lâché le mot : « autonomie ». Une question statutaire qui parcourt la population depuis des années et cristallise son identité, mais qui peine à aboutir.
par Amandine Ascensio
Journal — France
Didier Raoult éreinté par son propre maître à penser
Didier Raoult défend un traitement inefficace et dangereux contre la tuberculose prescrit sans autorisation au sein de son institut, depuis au moins 2017. Le professeur Jacques Grosset, qu’il considère comme son « maître et numéro un mondial du traitement de la tuberculose », désapprouve lui-même ce traitement qui va « à l’encontre de l’éthique et de la morale médicale ». Interviewé par Mediapart, Jacques Grosset estime qu’il est « intolérable de traiter ainsi des patients ».
par Pascale Pascariello
Journal — International
Variant Omicron : l’urgence de lever les brevets sur les vaccins
L’émergence du variant Omicron devrait réveiller les pays riches : sans un accès aux vaccins contre le Covid-19 dans le monde entier, la pandémie est amenée à durer. Or Omicron a au contraire servi d’excuse pour repousser la discussion à l’OMC sur la levée temporaire des droits de propriété intellectuelle.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/12)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss
Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI
Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85