Will Summer
Activiste freelance
Abonné·e de Mediapart

164 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 juin 2013

Syrie: Les prémices d’une facture à la libanaise!

Par Johnny Mounayar, le 10 juin 2013Les développements militaires dans la partie nord de la Syrie, et en particulier dans les provinces de Homs et d’Alep, suscitent une attention exceptionnelle en raison de leur impact sur l’issue du conflit qui dure depuis deux ans et quatre mois; mais d’autres indicateurs, non moins sérieux, sont à considérer dans sa partie sud et notamment dans le Golan. Les massacres, les destructions et les horreurs de la guerre ne dissimulent plus "la prudente infiltration d’Israël" en Syrie pour créer une nouvelle réalité, les circonstances constituant une occasion en or pour y parvenir. Ainsi, pendant que le bruit assourdissant des armes et des canons montait d’Al-Qusayr, les habitants des colonies nord-israéliennes s’occupaient de réhabiliter les abris et de réactualiser les plans d’urgence adaptés aux situations de guerre. Certes, cette démarche pourrait se justifier par les échauffourées sur les lignes de front. Il n’en demeure pas moins qu’elle témoigne de motivations encore plus insidieuses, la Syrie n’étant pas en situation de lancer une guerre qui menacerait Israël! Dès lors, la question qui se pose est: "Pourquoi le commandement militaire israélien a entrepris toutes sortes d’entrainements de ses troupes déployées sur le plateau du Golan?".

Will Summer
Activiste freelance
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Par Johnny Mounayar, le 10 juin 2013

Les développements militaires dans la partie nord de la Syrie, et en particulier dans les provinces de Homs et d’Alep, suscitent une attention exceptionnelle en raison de leur impact sur l’issue du conflit qui dure depuis deux ans et quatre mois; mais d’autres indicateurs, non moins sérieux, sont à considérer dans sa partie sud et notamment dans le Golan. Les massacres, les destructions et les horreurs de la guerre ne dissimulent plus "la prudente infiltration d’Israël" en Syrie pour créer une nouvelle réalité, les circonstances constituant une occasion en or pour y parvenir. Ainsi, pendant que le bruit assourdissant des armes et des canons montait d’Al-Qusayr, les habitants des colonies nord-israéliennes s’occupaient de réhabiliter les abris et de réactualiser les plans d’urgence adaptés aux situations de guerre.

Certes, cette démarche pourrait se justifier par les échauffourées sur les lignes de front. Il n’en demeure pas moins qu’elle témoigne de motivations encore plus insidieuses, la Syrie n’étant pas en situation de lancer une guerre qui menacerait Israël!
Dès lors, la question qui se pose est: "Pourquoi le commandement militaire israélien a entrepris toutes sortes d’entrainements de ses troupes déployées sur le plateau du Golan?".

Question d’autant plus pertinente qu’il est clairement établi que, suite à l’escalade du discours annonçant l’imminence de la "bataille de Damas", le commandement militaire syrien a été contraint d’apporter des modifications substantielles à ses propres troupes déployées dans cette même région en les rappelant vers la périphérie de la capitale; et que la relation entre Israël et les différents groupes de la prétendue opposition syrienne sont au beau fixe, au point de tisser des relations de coopération avec eux et d’ouvrir ses frontières à leurs blessés!

Il est clair que ces "actions humanitaires" d’Israël cachent des objectifs politiques tendant à répéter certaines des étapes de son "expérience libanaise", et qu’il il ne faudrait pas sous-estimer les attaques des rebelles dirigées contre les forces de l’UNDOF [1] [Force des Nations Unies chargée d’Observer le Désengagement, ou FNUOD [2]] comptant environ 1200 membres et stationnées sur le plateau du Golan. Ainsi, le jour où des soldats philippins ont été visés, les Philippines ont menacé de retirer leur troupe, avant que l’Autriche n’annonce le retrait de ses soldats de façon plus explicite [3]. Ce qui signifie que "le scénario" se dirige vers le retrait des forces de l’UNDOF, prélude à la nouvelle réalité recherchée par Israël!

Évidence étayée par les déclarations du commandant militaire de la région nord d’Israël, Yair Golan, qui a clairement souligné que son pays envisageait de créer une "zone tampon" en Syrie [4]. Plus précisément et en d’autres termes, Israël cherche à "découper" une vaste zone à l’intérieur du territoire syrien qui lui garantirait la sécurité et "la profondeur stratégique" tant réclamées, les hauteurs du Golan et les sources en eau tant convoitées, en se rapprochant de plus en plus de Damas désormais militairement à sa merci!

Partant de là, on comprend mieux la mission qui sera confiée à la coalition participant aux manœuvres militaires qui se se déroulent actuellement en Jordanie sous direction américaine [5], et qui compte sept à huit mille éléments d’une nouvelle armée du type "Sud-Liban", mais cette fois-ci conçue pour la Syrie! On comprend mieux la mission des deux mille éléments américains présents en Jordanie!

En effet, une intervention "directe" de l’armée israélienne en territoire syrien est trop risquée et susciterait une tempête de protestations dans la plupart des pays arabes, même les plus hostiles au gouvernement syrien; alors qu’une intervention "couverte" par une armée "amicale", sous supervision américaine, resterait acceptable et sans objections étrangères.
C’est dans ce contexte qu’il convient de situer le niveau élevé de coordination, d’harmonie et même de complémentarité, constaté récemment entre Washington et Tel-Aviv.

C’est dans ce contexte qu’il faut situer le survol du plateau du Golan par le secrétaire à la Défense des USA escorté dans un hélicoptère militaire par son homologue israélien, lors de sa récente visite en Israël [6]. Ce jour là, les raisons d’un tel survol auquel ont participé des experts militaires des deux nationalités n’étaient pas évidentes. Ce qui se passe aujourd’hui au Golan lève le mystère!

C’est aussi dans ce même contexte qu’il faut situer l’offre de Moscou de remplacer le contingent autrichien qui va se retirer du Golan [7]; les dirigeants russes tentant de couper la route à "l’expansion militaire israélo-américaine" dans le Sud de la Syrie. Il est logique de prévoir le refus de cette offre par Israël et les USA!

Mais l’obstacle le plus important à cette expansion est venu du "Hezbollah" et des dirigeants syriens déclarant qu’ils allaient faire le nécessaire pour créer une "Résistance version syrienne" dans le Golan! Des sources diplomatiques américaines ont ainsi rapporté que le Hezbollah avait d’ores et déjà créé des centres de formation à la guérilla près de Damas dont la destination serait le Golan! Selon l’hebdomadaire américain "WND Politics" des Palestiniens et des forces spéciales syriennes participeraient aux entraînements.

C’est ainsi que le Hezbollah, ce qu’il représente et ceux qui le représentent, amènent à penser que l’expérience vécue au Sud Liban pourrait se répéter et que l’incidence iranienne sur Israël, depuis le Liban jusqu’au plateau du Golan, pourrait se renforcer.

Une guerre violente continue en Syrie, une guerre destructrice et terriblement meurtrière pendant que se tissent des projets gigantesques mettant en jeu les intérêts contradictoires de puissances régionales et internationales. Dans ces conditions, aucune marge d’erreur ne lui est autorisée pour garantir son salut.

Article traduit de l’arabe par Mouna Alno-Nakhal; M. Johnny Mounayar est un journaliste et analyste politique libanais.

Notes:

[1] FNUOD
https://fr.wikipedia.org/wiki/Force_des_Nations_unies_charg%C3%A9e_d%E2%80%99observer_le_d%C3%A9gagement

[2] UNDOF – United Nations Disengagement Observer Force
http://www.un.org/en/peacekeeping/missions/undof/

[3] Syrie: combats sur le plateau du Golan
http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/06/06/syrie-combats-sur-le-plateau-du-golan_n_3394933.html

[4] Israël envisage une zone tampon en Syrie
http://www.dreuz.info/2013/03/israel-envisage-une-zone-tampon-en-syrie/

[5] Début d’importants exercices militaires en Jordanie
http://www.lorientlejour.com/article/818336/debut-dimportants-exercices-militaires-en-jordanie.html

[6] En visite en Israël, Hagel annonce un accord militaire de 10 milliards $
http://www.45enord.ca/2013/04/en-visite-en-israel-hagel-annonce-un-accord-militaire-de-10-milliards/

[7] L’offre russe de déployer des Casques bleus sur le Golan pas recevable
http://www.lorientlejour.com/article/818126/loffre-russe-de-deployer-des-casques-bleus-sur-le-golan-pas-recevable.html

Dans la même veine:

Syrie: Manœuvres militaires en Jordanie… Simple message ou signes avant-coureurs d’une opération militaire conjointe de 19 pays; par le Général Amin Hoteit.
http://www.mondialisation.ca/index.php ?context=va&aid=31016

Source: http://www.comite-valmy.org/spip.php?article3588/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien
Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77