William T Bishop
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 nov. 2017

Reprise: ABC’s, Initiales numéro Montessori

William T Bishop
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

I hadn’t realized Mussolini was a school teacher. That might explain a particularly energetic pocket of what I’ve been fielding, of which there are not many. Varoufakis’s meteor career from academia to finance minister is another. Colau to mayor, but after five years, if I’m not mistaken, of hard-driving daily activism. Montessori is the main subject of the new number of Initiales whose launch I attended last night. It turns out she was pro-Duce until 1934 when he tried to impose uniforms on school children. She denied him and left Italy for Holland. 

There was a Montessori in the school I went to though I didn’t myself attend. I had been to pre-school elsewhere. Something of the exploratory ethos of Montessori’s methods certainly had an effect on my kindergarten and perhaps even more strongly when it got down to serious first grade reading. Miss Bale was my teacher that year. Story time was always a highlight of the day. She was a great reader with a contagious weakness for Roald Dahl. We had these activity books called Programmed Readers that you worked through with a wax pencil you used to fill in answers to blanks on a plastic screen that you would wipe off with a towel after checking your answers and before turning to the next page and its activities. Each student went at their own pace. When you turned the book in to get the next one, Miss Bale would do a random check of a page or two to make sure you had learned. At some point of our progress, I got in a bit of a race with Fred Karem—who also happened to be the first person I knew to use a computer. I forget who made it first to Book 22, but I know that it and the following book (number 23, the last two in the series) were dedicated the first to Greek and the second to Roman gods and goddesses. They were pretty magical. Zeus Jupiter, Hermes Mercury, Aphrodite Venus…I was happy to get to know them.

Our school had a Montessori—I think both my sisters went—but we also had a « dress-up » day, Friday, when boys had to wear a coat and tie and girls had to wear a skirt or dress. Like most kids, I hated those days. It wasn’t until I started indulging fetish many years later that I was able to gather up and redeploy a lot of that pent-up energy into pleasure. I certainly could not have done so, or at least would never have done so as openly and extensively, were it not for my almost decade long analysis. Is it from or in spite of that corner of my topography that we arrived so confidently several different times at a « both », a « same » concerning myself? « Les pouvoirs révolutionnaires du même ». I wrote that in a grant proposal sometime way back. I have yet to get the money, but I do remember Laurie’s look away smile when somewhere in the depths of February 2016, she warned me to watch out for the tricks of the imaginary.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Sébastien Bourdon, Karl Laske et Marine Turchi
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau