William Vautier
Abonné·e de Mediapart

23 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 mai 2022

Les jardins

Il fait chaud ; l’heure est à la promenade. « Sortons nous rafraîchir, me dit cet ami étranger. Allons dans l’un de ces jardins dont vous autres Français êtes friands. J’ai bu assez de bières pour ce séjour-ci ». Ce que nous fîmes.

William Vautier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il fait chaud ; l’heure est à la promenade. « Sortons nous rafraîchir, me dit cet ami étranger. Allons dans l’un de ces jardins dont vous autres Français êtes friands. J’ai bu assez de bières pour ce séjour-ci ». Ce que nous fîmes.

Il y en avait un à deux pas. Il fallut passer par une porte, une grille, un tourniquet. Nous empruntâmes l’allée centrale. « C’est bien gardé, fit-il, mais quel ravissement pour les yeux, quel calme, quelle paix, et puis surtout, quelle symétrie ! On se sent l’esprit soulagé, avec un je ne sais quoi de plus libre ». Il voulut s’asseoir sur l’herbe. « Comment, s’exclama-t-il, que fait cette grille ici ? Allons plus loin ». Nous longeâmes la pelouse ; nouveau coin, nouvelle grille. « Ah, c’est qu’on ne peut s’y asseoir : celle-ci est au repos. Nous en trouverons une ailleurs ». Ailleurs, autre pelouse, autre grille.

- Fichtre ! On paie le droit de s’asseoir à prix d’or, ici. Que ferons-nous ?

- Mais, si vous désirez vous asseoir, j’aperçois un banc, là-bas.

Nous y fûmes.

Il étira ses jambes, bailla au soleil. Puis, au bout de quelques instants :

- Ce dossier me … me … (il cherchait ce qui le gênait dans le dos) enfin il me … il me fait un peu mal.

Il n’y avait rien. Seulement le bois était-il un peu dur. Il se leva : « Je ne suis pas venu ici pour m’asseoir sur un banc. Allons ». Après quelques minutes, nous trouvâmes un petit sentier secret. « Là, dit-il, j’aperçois une pelouse au bout ». Il y courut presque. « Ah ! Mais c’est charmant, il y a même une petite fontaine qui fait un bruit agréable, et une motte sur laquelle on peut s’asseoir. »

Va pour la motte. Elle était au pied d’un arbre, et les racines en sortaient de toute part. Des capsules de bières et des seringues en parsemaient le sol en un étrange damier. « Ici, fit-il, un pan de pelouse tout plat, et sans racines. Quelle épopée ! Mais, ajouta-t-il en s’approchant, que font ces chaises au milieu de l’herbe ? »

- C’est pour nous y asseoir, dis-je.

- Au diable les chaises ! Je veux toucher la terre.

Je lui indiquais un panneau planté derrière les chaises : « Pelouse interdite ».

« C’est bien, fit-il. Ces chaises ne sont pas mises pour des prunes. Retournons à notre première allée, et enjambons la grille. » Nous quittâmes notre sentier secret, passâmes par deux statues, une aire d’enfant en gazon synthétique, un chapiteau sombre et vide, un jardin de roses sous grillage. Comme il s’apprêtait à sauter par-dessus une barrière : « N’y pensez pas, fit un couple qui passait avec une poussette. Nous avons fait la même chose quelques pas plus loin ; le gardien nous a surpris, il a vu notre bouteille de bière, et comme il est interdit de boire sur la voie publique, a dressé le procès verbal que voici, par lequel nous sommes convoqués au tribunal. J’espère bien que, au lieu d’une amende, nous écoperons d’un simple rappel à la loi ! »

« Est-ce par vanité qu’avec un si beau pays vous avez fait des jardins si peu avenants et agréables ? On n’admirait pas assez votre campagne ; il fallait encore proposer ces simulacres de nature, pour qu’on trouvât la comparaison flatteuse. La belle idée d’avoir une nature qui ne sert qu’aux yeux ! Imaginez vos Tuileries et votre Luxembourg en deux Central Park ? Mais ceci présenterait un inconvénient de taille : c’est que vos jardins ne sont pas faits pour y voir la nature, mais pour y être vu en train d’y déambuler. Nous avons eu un projet bien saugrenu d’aller chercher un jardin pour nous y asseoir ; ôtez-moi cette idée de la tête la prochaine fois, et proposez-moi d’aller boire une bière en terrasse ; c’est encore ce que vous faites de mieux ! »

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal — International
Tragédie aux portes de l’Europe : des politiques migratoires plus mortelles que jamais
Vendredi 24 juin, des migrants subsahariens ont tenté de gagner l’Espagne depuis Nador, au Maroc, où des tentatives de passage se font régulièrement. Mais cette fois, ce qui s’apparente à un mouvement de foule a causé la mort d’au moins 23 personnes aux portes de l’Europe.
par Nejma Brahim et Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut