La politique éditoriale de la communauté Médiapart

J'éprouve quelques difficultés à utiliser le potentiel "réseau social" de Médiapart. Nos billets sont-ils condamnés à tomber dans l'oubli ?


Ergonomie op het werk © beringentvp

J'éprouve quelques difficultés à utiliser le potentiel "réseau social" de Médiapart. Nos billets sont-ils condamnés à tomber dans l'oubli ?

Màj au 4 février : grâce à vos commentaires, ce billet s'est transformé en :

4 propositions pour dynamiser la communauté Médiapart, c'est sur l'Acte II !

 

----

Il me semble en effet que le CMS Drupal peut tout à fait fournir des outils pour cela, pour valoriser les productions à Médiapart que je trouve souvent d'excellente qualité. Voici quelques suggestions de fonctionnalités :

  • suivre les blogs auxquels on s'abonne avec un fils RSS (voire des gadgets comme une newsletter, un tweet...), ce qui permet de faire lire son blog à des personnes extérieures à Médiapart (comme dans les blogs du Monde), afin d'éviter le risque de refermement ; mais aussi d'archiver le contenu de son blog, histoire de le réutiliser dans un best-seller incontournable ;-) (Lemur Cata me signale un fil RSS pour tous les blogs : http://www.mediapart.fr/blog/feed ; à mettre dans la faq ?)
  • être alerté lorsqu'un nouveau billet d'un blog apparaît, car les activités sont un fouillis de commentaires, et sinon il faut ouvrir tous les blogs, donc on y va par hasard (où alors je n'ai pas trouvé ?)
  • être alerté par les billets qui correspondent à un centre d'intérêt (par un tag), au lieu d'utiliser manuellementle moteur de recherche interne
  • avoir des conseils pour valoriser son contenu, développer ses contacts
  • avoir des éclaircissements sur la politique de confidentialité, l'anonymat et la sécurité (avec les projets de loi, je me sens un peu parano en ce moment, pas vous ?)
  • des explications sur ce qui fait qu'un article va apparaître dans le club ou non (exemple, l'article sur l'histoire de l'internet a très peu de commentaires et de recommandations, pourtant il fait la une depuis longtemps, je suis jaloux ! ;-) )

En résumé, il me semble que les productions de la communauté médiapart peuvent encore être mieux valorisées par une visibilité accrue, un meilleur archivage, un suivi facilité de la communauté, et une ouverture plus forte sur le Web. Sans cette évolution, je crains que des bloggueurs peuvent abandonner médiapart aller bloguer ailleurs, et pas des moins bons, s'ils veulent faire connaître leurs écrits.

Médiapart est-il assez mature pour cela ?

---

Mise à jour 20h09 : grâce aux discussions ci-dessous, et pour réduire les problèmes de censure, je propose que les auteurs d'un billet puissent supprimer tous les commentaires qu'ils souhaitent. Personnellement je ne souhaite pas "signaler" un commentaire, ce qui revient à mettre quelqu'un à l'index ; je souhaite simplement discuter avec les personnes dont j'apprécie les commentaires, positifs ou négatifs, mais respectueux des personnes et qui discutent du sujet traité. Il me semble donc que les auteurs de blogs devraient être plus "responsabilisés", ce qui pourrait réduire l'impression de subir une censure venant "d'en haut" ?

Mise à jour 19/01 11h06 : ce dernier point (la question de la modération) a déjà fait l'objet de beaucoup de commentaires et de billets, cf. dans les commentaires. Peut-être que je ne trahis pas trop les critiques en disant qu'ils craignent une réduction de l'expression personnelle. Je pense qu'au pire, on peut afficher un message du genre "La suppression d'un commentaire peut-être vécue comme un acte de censure. Êtes-vous sûr de vouloir effacer ce commentaire ?" ou expliquer aux blogueurs comment modérer, ou pas.

En relisant la charte de participation à Médiapart , je m'aperçois que pas mal de commentaires, intéressants quant à leurs contenus, ne la respecte pas vraiment quant à leur forme. De même, la NetEtiquette existe mais n'est pas lue et est peu respectée sur le Net. Or la loi, qui relève de l'état, n'a pas à intervenir dans toutes nos conversations privées ; pour autant nous n'avons pas à accepter n'importe quelle insulte même d'un proche. Ce pourquoi je reste favorable à la possibilité, pour un auteur de blog, de modérer "comme un grand" les commentaires de sa page s'il le juge nécessaire. Il ne s'agit pas du tout de définir une limite, petite ou grande, à la liberté d'expression. La page de blog n'est pour moi ni un espace public ni un espace privé, mais un espace collaboratif. Pour le blogueur, il s'agit d'accepter ou pas les collaborations qu'on lui propose, point barre ./

En passant, et pour ceux qui en douterait, je précise que si je prends un pseudo, ce n'est pas pour mieux "imposer ma propre norme", mais pour me protéger (et donc aussi ma famille) de discriminations au travail dont je considère avoir déjà été victime. Je ne pense pas que l'anonymat empêche le respect des autres, contrairement à ce que pensait le sénateur Masson qui proposait une loi pour identifier les blogueurs.

Pour revenir aux problèmes d'ergonomie, je note aussi la difficulté que j'ai à suivre les mises à jour des commentaires. Or, je trouve les débats forts riches, même lorsqu'ils deviennent un peu "sanguins" :-) . Avec Drupal, le système de mise à jour est améliorable : alertes sur les commentaires, évenutellemen par email, comme dans la plupart des forums, par exemple, etc.

Mise à jour 20/01 10:52

Pour ceux qui veulent participer (relire, corriger ce texte), je viens de créer une page de wiki pour cela à cette adresse :

http://etherpad.mozilla.org:9000/fWbCtoxjXN

Merci !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.