Message d'espoir pour dimanche soir

Bonsoir à tous.

Chèr(e)s ami(e)s, collègues, ou simple connaissances, rencontres éphémères de mon existence.

Je me permets ce soir de vous envoyer un courrier d'espoir pour notre démocratie et notre république. Aujourd'hui nous sommes le vendredi 21 avril 2017 et on peut dire que quinze longues années se sont passées après un accident qui a vu un courant politique que l'on croyait disparu arriver au 2nd tour de la plus importante élection de notre république, je veux parler de la présidentielle. Quinze années perdues dans les méandres de cette république qui a foulé du pied notre volonté populaire à de maintes reprises : referendum de 2005, politique d'austérité rejetées partout en Europe, traité européen budgétaire adopté en 2012 contre la volonté du peuple, traités de libre échange avec les nords-américains...

En effet, nous sommes à l'aube d'une nouvelle élection capitale, celle qui décidera de l'avenir de nos vies et de celles de nos enfants.  Qui peut ignorer de nos jours l'urgence sociale qui empeche nombre d'entre nous, semblables, de simplement espérer sortir de la pauvreté qui n'est que le chemin de la déshumanisation de nos sociétés. Qui peut ignorer le réchauffement climatique, la montée du niveau de la mer et donc la raréfaction des terres fertiles pour nourrir nous ainsi que les animaux nécessaires à notre vie en symbiose avec la nature. Comment vivre avec le risque nucléaire  de centrales en fin de vie associé à un risque d'attentat terroriste jamais atteint.

Bref, je ne vous fais pas de dessin mais il est clair à la vue de ces sujets que ce ne sont pas des experts qui pourront trouver des réponses à notre place, experts qui n'ont jusqu'à présent utiliser le pouvoir qu'ils ont eu pour servir les intérêts privés de ceux qui ont au détriment de ceux qui n'ont rien.

L'heure est grave car placés devant un choix impossible, les peuples peuvent parfois se tromper et choisir la voie de l'exclusion et du repli sur soi quant il faudrait au contraire se rassembler pour se réinventer un horizon de vie, un projet commun, une façon de vivre ensemble.

Dimanche, nous sommes invités à nous prononcer sur le choix de notre futur président. Ce choix n'est pas un choix anodin car pour une fois, au lieu du sempiternel slogan "avec moi comme président, dans 5 ans la France est redressée", c'est une phrase plus forte encore que nous pouvons tous prononcer ensemble par notre vote. Cette phrase c'est : "l'avenir en commun", le programme de la France Insoumise, et de son candidat Jean-Luc Mélenchon. Ce vote là ne ressemble en rien à tous ceux qui vous ont été proposés depuis la création de la 5e république. Il s'agit d'un vote pour se faire confiance en nous tous, pour réécrire notre constitution et pour dire stop aux religions économiques qui tordent la réalité.

Pourquoi ce courrier et pourquoi cette altercation? Dimanche le score sera très serré et chaque vote comptera. Le 21 avril 2002, 2 voix de plus par bureau de vote pour Lionel Jospin et le front de la haine n'aurait pas été qualifié pour le 2nd tour. Alors, il n'est pas ici question de clivage gauche-droite mais bien de mobilisation citoyenne pour nous donner à tous une chance de reprendre en main nos vies et celles de nos semblables. J'espère vous avoir convaincu que plus que jamais l'heure n'est pas à l'abstention car souvenez bien de cela : la grève civique n’empêche pas les pourris de se servir dans vos poches. Je vote, ils dégagent!

 

Amities citoyennes.

 

TIBERIUM

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.