Xavier D
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 mars 2014

Xavier D
Abonné·e de Mediapart

Mais de quoi les russes ukrainiens ont peur ?

Xavier D
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

on demande souvent : mais de quoi les russes ont peur ?

effectivement, malgre le discours de l'occident, accusant sans relache, la Russie d'envahir l'Ukraine, on assiste a un exode massif, 700 000 personnes ont fuit l'Ukraine, vers la Russie.

Cela doit etre la premiere fois dans l'histoire qu'un pays envahi voit sa population fuir vers son envahisseur.

Bref, de quoi les russes ont peur ?

Lviv, cette ville d'ou provient tous les extremistes antisemites, anticommunistes et antirusses, dans cette ville la violence nazi se fait au grand jour.

Par exemple, chaque annee, a Lviv on celebre la fete de la creation de la division SS Galicie.

pour information ceci est le symbole de la Division SS Galicie, une division ukrainienne de volontaires

Chaque annee a Lviv, on defile pour feter l'officier Nazi Bandera

Et surtout chaque annee a Lviv, le jour de la victoire, le 9 mai, qui est le jour de la capitulation des nazis, donc leur 14 juillet national, chaque annee les membres de Svoboda et comparses se jettent sur les russes, les veterans, pour casser du rouge

Voici une video de ce 9 mai 2011 a Lviv, et imaginez vous a leur place

alors voila pourquoi quand les russes ukrainiens, qui chaque annee voient ces images, quand ils ont vu ces nazis prendre le pouvoir, ils ont pris peur, ils fuient, et ils esperent que la communaute internationale va agir

plus d'informations sur ce que Mediapart et la presse occidentale vous cache sur ces nazis, lequels sont au pouvoir actuellement a Kiev ici :

http://blogs.mediapart.fr/blog/xavier-d/020314/etat-des-lieux-des-neo-nazis-au-pouvoir-kiev

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte