Cannes (1). Jusqu'ici tout va bien

Un photographe accroche son exposition, il va remplir l'espace, lui donner un peu d'ordre, d'harmonie. Il reste encore un peu de silence. Cannes prend forme. Dans quelques heures nous serons plusieurs centaines, agités et flashants, à se disputer un champ libre sur les marches. Remplir son viseur, accrocher un regard, flashe mon ami flashe, hurle attrape choisi rempli. Cannes a horreur du vide.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.