Le Monde se rend ridicule en voulant manipuler le Hirak Algérien !

La violence politique la plus abjecte qui caractérise notre époque est celle que manifeste les puissances de l’argent à vouloir soumettre les peuples en inondant les médias de mensonges sans se soucier de leur incrédulité active.

 Résultat de recherche d'images pour "photos le quotidien le monde"Résultat de recherche d'images pour "photos le quotidien le monde"Youcef Benzatat, 11 septembre 2019

Le quotidien Français le Monde soutient que la Russie s’est rangée aux côtés de l’Etat-Major de l’armée algérienne en approuvant sa feuille de route pour une présidentielle dans les plus brefs délais. Pour rappel, la feuille de route que l’Etat Major voudrait imposer aux Algériens à pour but de reconduire le système politique liberticide et corrompu des Généraux en vigueur depuis l’émancipation de l’Algérie de l’emprise coloniale. Ceci est bien évidemment un mensonge, car la Russie n’a jamais soutenu officiellement la dictature algérienne et a toujours exprimé le souhait qu’il appartient aux Algériens de trouver une issue à la crise provoquée par la Révolution du 22 février.

Dans les tiraillements géostratégiques qui opposent les tenants d’un monde multipolaire, dont la Russie joue le rôle de chef de file aux côtés des BRICS et leurs alliés du tiers monde, et les tenants d’un monde unipolaire, représenté par les pays de l’Otan, les USA, Israël et leurs alliés dans le monde, l’Algérie, fidèle sur cet aspect de la géopolitique aux idéaux de sa Révolution anticoloniale, à toujours su garder son attachement au soutien des causes justes, tels que la Palestine, le Sahara occidental et tous les pays qui ont subi et subissent encore les foudres et les convoitises des tenants du monde unipolaire. Cette posture la range naturellement aux côtés de la Russie et des tenants du monde multipolaire. C’est la seule posture que le peuple Algérien partage avec le pouvoir. En cela, la Révolution du 22 février s’inscrit également dans une résistance au néocolonialisme, exprimé régulièrement par les manifestants en brandissant des slogans anti-néocolonialistes.

En soutenant le mensonge que la Russie approuve la feuille de route de l’Etat-Major, le souci premier du quotidien Français le monde et ses commanditaires n’est certainement pas l’émancipation des Algériens d’un régime autoritaire et corrompu, mais plutôt d’alimenter le cliché de la Russie de Poutine, répandu ostentatoirement dans les médias occidentaux, comme étant un soutient et un complice actif des dictatures dans le tiers-monde. C’est un message à double tranchant, altérer l’image héroïque de Poutine dans la conscience des peuples qui subissent de plein fouet les effets dévastateurs du néocolonialisme occidental et convaincus de la nécessité d’un monde multipolaire, en même temps, il est adressé aux Algériens en espérant influencer la Révolution en cours à tourner le dos à la Russie et ce qu’elle représente sur le plan géopolitique.

En fait, les puissances de l’argent n’ont jamais accepté l’idée que les peuples dont ils convoitent les richesses accèdent à la démocratie en instaurant des états de droit où la justice serait indépendante, synonyme de neutralisation des gouvernants corrompus qui leur facilitent le pillage des richesses. L’Afrique, l’Amérique du Sud, le Moyen Orient subissent en permanence des ingérences politiques indirects et lorsqu’il y a des résistances on n’hésite pas à recourir à des assauts militaires directs, destructeurs et meurtriers, assumés avec une grande dextérité médiatique mensongère.

Le quotidien le monde fait preuve dans cette affaire de vulgaire manipulateur et grossier mensonger en voulant influencer la Révolution algérienne en cours à tourner le dos à la Russie, espérant la voir se jeter dans les bras du camp adverse tout en la détournant de sa résistance anti-néocolonialiste.  

La violence politique la plus abjecte qui caractérise notre époque est celle que manifeste les puissances de l’argent à vouloir soumettre les peuples en inondant les médias de mensonges sans se soucier de leur incrédulité active.

Y.B.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.