Y. Benzatat
Abonné·e de Mediapart

113 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 janv. 2020

Gaz de schiste : pour quelques voix de plus

Avec la loi sur les hydrocarbures qui fut décriée comme un bradage de la souveraineté nationale, le pouvoir Algérien doit s’attendre au pire avec l’autorisation de l’exploitation du gaz de schiste en faveur d’un pays qui l’interdit sur son propre territoire.

Y. Benzatat
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Gaz de schiste : pour quelques voix de plus

Par Youcef Benzatat. Le point, toujours lui, le porte-parole des lobbys nostalgiques et prédateurs qui sont à l’affût de nos moindres errances pour nous asséner révisionnisme, négationnisme et acquisition aux enchères nocturnes de nos autres trésors confisqués illégalement par leurs amis (qui ne le sont pas !), aurait été témoin de l’affirmation par Laurent Fabius qu’un accord sur l’expérimentation du gaz de schiste dans son ancienne colonie sera bientôt signé. Un secret de polichinelle puisque c’est le Président illégitime, Abdelmadjid Tebboune, désigné par un coup de force par leurs complices dans cette vente aux enchères nocturne, qui en fait la promotion sur toutes les ondes à son service, en vantant les bienfaits et la nécessité de son exploitation.

Tebboune, comme son nom l’indique, sait pourtant qu’on ne ramassera dans cette affaire que le foin qui enveloppe la graine convoitée. Inutile de s’étaler sur la dangerosité de la méthode de fracturation hydraulique, tous les experts indépendants en sont offusqués, du reste interdite par François Hollande pour préserver son pays des conséquences catastrophiques de cette imposture. Avec ses employeurs et tous les autistes qui sont monté en grade à ses côtés, il sait aussi que la menace que fait peser cette aventure irresponsable sur l’immense réservoir d’eau et l’environnement du Sahara hypothéquerait toutes les perspectives de développement en profondeur vers le Sud du pays et priverait les générations à venir de cette formidable potentialité.  

Il sait surtout que le Hirak est passé par là, avec la loi sur les hydrocarbures qui fut décriée comme un bradage de la souveraineté nationale. Il doit s’attendre au pire avec l’autorisation de l’exploitation du gaz de schiste en faveur d’un pays qui l’interdit sur son propre territoire ? Sa compagne de promotion de cette mésaventure, fébrile et sans convictions, prend la tournure d’une mise en garde, à peine voilée, à l’adresse du Hirak toujours menaçant. Car il a intérêt à capitaliser plutôt les voix en sa faveur que les Lois qui ruineraient sa réputation, illégitime et violente, prédatrice et fascisante.

Y.B.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — International
Pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — Économie
Leroy Merlin, des bénéfices records et des salariés en lutte pour 80 euros
Depuis le 17 novembre, une cinquantaine de salariés de Leroy Merlin bloquent l’entrepôt de Valence, dans le cadre d’une grève inédite sur plusieurs sites de l’enseigne de bricolage. Salariés des magasins et des entrepôts réclament des augmentations et un meilleur partage des bénéfices.
par Khedidja Zerouali
Journal — France
Gauches : comment reprendre la main pour 2022 ?
Échaudées par les tentatives ratées de « triangulation » dans leurs propres rangs, et encouragées par l’actualité, les gauches recentrent leur discours sur le social. Mais se faire entendre reste une gageure dans un paysage médiatico-politique saturé par les thématiques identitaires.
par Mathilde Goanec et Pauline Graulle
Journal — France
Présidentielle : cette deuxième ligne qui prépare l’après
« Refondation », « Front populaire écologique », « Bloc arc-en-ciel »… Au sein des partis de gauche, des personnalités s’activent pour éviter les logiques de division présidentielle. Pour elles, la reconstruction de la gauche commence maintenant, pour ne pas disparaître. 
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine
Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement