Lynchage à Claye-Souilly.

Une scène d'une rare violence a eu lieu au centre commercial "les sentiers de Claye-Souilly" où des clients ont violemment pris à partie un homme noir soupçonné d'agression. Une fois encore le déni de justice s'installe dans notre société.

Les images sont particulièrement choquantes : sur une vidéo diffusée depuis quelques heures sur les réseaux sociaux, on voit un homme isolé être très violemment pris à partie dans les allées d'un entre commercial par une douzaine d'autres qui se jettent littéralement sur lui, le frappent avec des chaises et divers objets contondants avant de le maintenir au sol. Ce déferlement de violence inouïe et scandaleuse a été déclenchée sur un simple soupçon d'agression au couteau.

Que l'enquête ait déterminé plus tard que la victime de ce qu'il faut bien appeler un lynchage ait été auparavant l'auteur d'une attaque au couteau ayant coûté la vie à un jeune vendeur de téléphone et blessé grièvement un autre, ne change rien à la gravité de l'affaire : au moment des faits cités plus haut, il est établi qu' AUCUN DES PROTAGONISTES  n'était au courant du détail de cette agression et c'est donc sur une simple hypothèse que cette spirale infernale d'auto-défense s'est déclenchée de façon dramatique.

Il va sans dire que l'ambiance délétère de notre société - savamment entretenue par un pouvoir aux abois en pleine dérive proto-fasciste, qui n'hésite plus à agiter les délires sécuritaires les plus abjects afin de détourner l'attention de son incompétence crasse, secondé en cela par des medias  aux ordres - favorise et favorisera de plus en plus ce genre d'actes absolument contraires à l'éthique de justice la plus élémentaires qui nous rappellent les heures les plus sombres du Sud des USA.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.