Staline, le "chef génial" du Thermidor de la formoisie contre-révolutionnaire est mort il y a 60 ans.

Pour célébrer comme il se doit le 60° anniversaire de la mort du gangster politique de la formoisie (2840 pages sur ce concept) - Josephe Staline, quelle meilleure occasion que de remettre à sa place le dernier stalinophile vivant en ce bas monde.
Comme, sur Médiapart, on a de la chances, ce brontosaure est parmi nous. Jean-Claude POTTIER célèbre encore le criminel !
Voici donc ce que je viens de lui répondre sous l'article

Voilà 60 ans, le maréchal Staline passait l'arme à gauche

04 mars 2013 | Par Antoine Perraud

REPONSES A JEAN-CLAUDE POTTIER

S'il n'en reste qu'un, vous serez celui-là !!?
Un quoi ?

Et l'on retrouve cette constante qui, du FN à la IVème Internationale incluse, entend non faire de l'antistalinisme mais de l'antisoviétisme et, bien sûr, de l'anticommunisme.

1973 : LA FIN DES AGRESSIONS PHYSIQUES STALINOFASCISTES

Quand j'ai commencé à militer, en mars 73, nous étions à quatre mois de la fin. La fin des agressions physiques stalinofascistes des militants PCF et CGT contre l'extrême-gauche trotskyste.
Nous étions - Ligue Communiste puis Front Communiste Révolutionnaire, puis LCR Ligue Communiste Révolutionnaire, des "hitléro-trotskystes".
Les Jean-Claude POTTIER de l'époque nous envoyaient les pires abrutis de la classe ouvrière pour systématiquement casser la figure aux colleurs d'affiches de la LC, pour nous bousculer dans les manifs.
Ils s'arrêtaient aux portes de l'assassinat. Mais si Georges Marchais leur avait transmis l'ordre de Moscou, nul doute que plus de 20% de cela auraient exécuté cet ordre sans hésitation.
De cela Jean-Claude POTTIER fait silence en nous racontant ses boniments archéo-staliniens.
Les gangsters ne stoppèrent leur ligne d'agression que sur ordre de François Mitterrand qui exigea cela du PCF en juillet 1973. Il venait de prendre la décision de défendre la Ligue Communiste en butte à la répression de la droite pour avoir attaquer un meeting fasciste à Paris. La défaite de la ligne stupide aventuriste de Bensaïd et de ses comparses sonnait aussi le glas de la ligne d'agression physiques staliniennes.
Après le succès massif du 22 mars 73 qui fut le véritable début du parti révolutionnaire et de sa ligne néosoviétique, l'heure était à la révolution :

+++
Progressivement la LCR s'éloigne du gauchisme soutenu par Daniel Bensaïd (Jebracq, Ségur), Pierre Rousset, Pierre de Verbizier la Treille (Vergeat), Yves Salesse (Boris)… Charles Michaloux, « Garcin », Jeannette Habel, François Sabado et d'autres recentrent la LCR vers des positions plus ancrées sur le mouvement social (gauche de la CFDT notamment) qui laissent envisager à certains un éventuel rapprochement avec l'OCI lambertiste (voir par exemple les écrits d'Edwy Plenel, alias Krasny). Les anciens dirigeants de la JCR (Krivine, Weber, Bensaïd) sont progressivement affaiblis[Quand ?]. Un groupe du PSU, mené par Jacques Kergoat et Jean-Marie Vincent (auteur de La théorie critique et l'école de Francfort, 1976), rejoint la LCR en 1972.

Ajoutons à ce partial descriptif de Wikipédia que ce furent les tendance 1 et 4 et donc principalement Filoche-Matti, le groupe autour de Jacques Truong ex chef du SO-LC de Rouen et les para-lambertistes qui pesèrent le plus fort contre la ligne guérillériste.

Que faisaient les Jean-Claude POTTIER  de l'époque ?

LES SABOTEURS ANTISOVIETIQUES : LES MILITANTS PCF

Ils s'acharnaient à SABOTER toutes possibilités de construire des soviets !
En mars, leur UNCAL bureaucratisée appelait la VEILLE du 22 à une manifestation nationale. Elle fut un échec total : Tenter de s'opposer à la COORDINATION NATIONALE NEOSOVIETIQUE était aussi stupide que de proner la fusion bolchévique menchévique en mars..... 1917 !!!
Les Jean-Claude POTTIER de l'époque tentaient d'empêcher les travailleurs, par tous les moyens, de se doter de DELEGUES REVOCABLES !
Si la principale particularité de la révolution russe était le QUOTA un pour 500 ou un pour 1000 , un quota provenant du Soviet de Pétrograd de 1905 et repris en février-mars 1917, le travail de sabotage des staliniens consistait à CARTELISER LES MOUVEMENTS : des associations de dirigeants syndicaux prenant leurs décisions sans aucun votes de leurs bases.
L'antisoviétisme, depuis 1923, c'est STALINE qui s'en charge !!! Lui, ses sbires et la classe sociale qu'ils représentent.

Staline appartient à l'Histoire. Son nom est attaché à la Révolution de 1917 et de Lénine.

Attaché ?
Attaché à se ridiculiser en mars 1917 comme il est dit plus haut, Staline continué pas s'attacher à ne pas trop se faire remarquer dans les mois qui suivirent le retour de Lénine en avril.
Attaché au nom de Lénine ?
Oui, au nom !
Un incapable médiocre !

STALINE, LE SABOTEUR DE TOUTES LES REVOLUTIONS DU 20° SIECLE

Il fut celui qui dirigea l'URSS de 1924 à 1953, en particulier durant la 2nde guerre mondiale.

Et donc qui sabota la révolution chinoise de 1927 - il décorait le chef de la contre-révolution !!!
Et donc qui sabota la révolution espagnole !
Et donc qui sabota la proto-révolution française de 1934-1936
Et donc qui sabota tout ce qu'il put saboter avant la 2° Guerre Mondiale.
Celui qui massacra la TOTALITE DE LA DIRECTION MILITAIRE DE L'URSS - avant l'attaque de Hitler - avec des faux transmis aux nazis et que ceux-ci, trop contents, renvoyèrent comme preuves de la trahison de Toukhatchevski

Tukhachevsky-mikhail-2.jpg
Mikhaïl Nikolaïevitch Toukhatchevski (en russe : Михаил Николаевич Тухачевский ; en polonais : Michaił Tuchaczewski) est un militaire russe puis soviétique (16 février 1893 - 12 juin 1937).

Staline permit au capitalisme de reprendre le contrôle de la Grèce, de l'Italie, de la France et dans le reste de l'Europe.
Il fallit en Yougoslavie et en Chine.
Et fut contraint de transformer les Etats bourgeois sous influence en Etats formois dans le bloc de l'Est.

Le personnage et la société soviétique restent à être étudiés.

Staline est la création de la classe formoise contre-révolutionnaire de 1918-1921.
Dès 1922, les écarts de salaire entre l'ouvrier et l'ingénieur commencèrent à se creuser et la classe formoise en construction alla se chercher un chef.

STALINE, LE THERMIDORIEN MASSACREUR au SERVICE
DE LA CONTRE-REVOLUTION FORMOISIE


Ce fut le plus médiocre du parti bolchévique qui devint le Thermidorien massacreur.

Staline fut dénoncé dès les années 30 par Léon Trotsky. Il le fut encore en 1956 par Nikita Kroutchev.

Dénoncé ?
Pour ce qui concerne Trotsky, l'honnêteté mériterait de reconnaitre que Staline fut d'abord un massacreur thermidorien quand Trotsky refusait de devenir un Bonaparte tout en tentant de ne pas périr en Robespierre.
Ce qu'il fut finalement.

Qu'on le veuille ou non, il fut celui qui assuma la réalité du socialisme réellement existant et dut combattre toutes les formes de contre-révolution.

Si le Directoire, Bonaparte puis Napoléon luttèrent contre la contre révolution féodale, ils furent aussi ceux qui organièrent la contre-révolution bourgeoise.
Stalinie assuma toutes les tâches de la contre-révolution formoise.

Je remarque que tous les grands révolutionnaires qui réussirent la transition à une étape ultérieure et supérieure de la société subissent les mêmes accusations : sanguinaires, tyrans, dictateurs. C'est le cas de Robespierre, Mao, Castro. Sans oublier les dirigeants des pays à direction communiste : Honecker, Ceaucescu, Ho Chi Minh, etc....

Il faut vraiment être indécrottable stalinien pour mettre Honecker et Ceaucescu dans une liste de gens qui tentèrent de vaincre.
Deux saboteurs dont les plus grandes victoires furent leur appui aux groupes terroristes européens des années 70 !

Je remarque toujours que l'on dénonce la propagande des pays communistes par ce qui ose s'appeler l'information "libre". Ce sont les partis de droite qui s'en chargent avec la complicité active de la social-démocratie, de l'extrême-droite, tant fasciste mussolinienne que nazie hitlérienne, ou franquiste ou pinochetiste. Sans oublier, ça va de soi, ces grands démocrates que furent Reagan, Thatcher et j'en passe.

La classe formoisie stalinienne, en concurrence avec la classe bourgeoise, reproche à celle-là de ne pas l'avoir laissé tranquillement spoliater le Tiers-Monde.

UNE FORMOISIE STALINIENNE ACTIVEMENT
ANTICOMMUNISTE DEPUIS 1922

Nos media ont été et restent obstinément anticommunistes et antisoviétiques (ou antichinois).

Les pires antisoviétiques étant l'URSS, cette phrase est d'une schizophrénie absolue !
Quant au communisme,!....
Trotsky dénonçait les écarts de salaires en URSS des années 30 !

C'est normal, ils sont les organes de la bourgeoisie mondiale laquelle vit dans la peur de voir triompher ici et là le socialisme : celui qui entend déposséder les exploiteurs pour restituer le pouvoir et les richesses aux peuples. Même Hollywood est devenu une machine à décerveler. Nous en avons les répliques en France où ciné et télé servent à aliéner le peuple par la désinformation et la bêtise sous forme de films et d'émissions débiles d'inspiration US.

Je préfère, et je ne suis pas le seul, les films de l'innovoisie progressiste d'Hollywood, les Sydney Pollack, les Redford, à toutes les "oeuvres artistiques" insupportables des pays de l'Est !
Je préfère Reds à leur pavets "réalistes socialistes"

Reds est un film de Warren Beatty datant de 1981 avec pour vedettes Warren Beatty et Diane Keaton. Il tourne autour de la vie de John Reed, le militant communiste, journaliste, et écrivain qui fit la chronique de la révolution russe de 1917 et auteur de Dix jours qui ébranlèrent le monde (Ten Days that Shook the World).

DEPUIS 1979, UNE OFFENSIVE POLITIQUE BOURGEOISE
QUE LA FORMOISIE NE TENTE PAS DE STOPPER

Je n'ignore pas que l'on va me gratifier de stalinien passéiste et rétrograde.

Les staliniens ont de rares moments de lucidité !
Ne les loupons pas !

Toutefois, j'ose attirer l'attention sur 2 faits :

- le capitalisme est en déclin, ce qui se caractérise par une crise mondiale à l'ampleur supérieur à celle de 1929 et par les guerres que l'Occident ne cesse de mener depuis 2001. La crise se traduit par un chômage de masse et par l'austérité. Cette crise est en cours et va encore s'aggraver. Pour atteindre quel niveau?

En déclin ?
N'importe quoi ?
Il faudrait que les stalinophiles aillent consulter les chiffres !!!
Ce qui est vrai, c'est la guerre menée par la bourgeoisie depuis 1979 contre la formoisie mondiale.
Et donc, les victoires de cette bourgeoisie.
Et donc les victoires de la bancocratie et de la bourgeoisie esclavagiste sur les autres couches bourgeoises.

- le parti socialiste au niveau mondial argue lui aussi du stalinisme pour ne pas orienter sa politique vers le socialisme. Il est désormais social-libéral et plus rien ne le distingue des partis de droite défenseurs du capitalisme.

Comme si les gredins du PS avaient besoin de parler de Georges Marchais ou de MG Buffet ou de Pierre Laurent pour justifier quoi que ce soit !
Le PCF était mort en 2010 si le NPA n'était venu lui faire du bouche-à-bouche !!
Un cadavre !

Demandez-vous donc à quoi sert cet anticommunisme encore arc-bouté sur la dénonciation des "crimes" de Staline. Sinon à ralentir ou freiner les luttes dont nos peuples ont besoin pour renverser le capitalisme qui tue, par les guerres ou les suicides de salariés et chômeurs auxquels il conduit.

Il fallait bien que le stalinophile de service vienne nous faire éclater de rire !!!
La dénonciation des crimes de Staline freinant les luttes?
Ce qui freine les luttes ?
Mais la formoisie bien sur !!!!
C'est la classe qui soutenait Staline qui, pour les mêmes raisons, continue à protéger le capitalisme !
Le formois a plus peur du formariat que de la bourgeoisie.
Telle est la clé de la situation politique mondiale depuis 40 ans.

 

COMPLEMENTS

Mikhaïl Toukhatchevski

Naissance 16 février 1893
province de Smolensk Décès 12 juin 1937 (à 44 ans)
Union des républiques socialistes soviétiques Origine Empire russe Allégeance Flag of Russia.svg Empire russe,
Drapeau : URSS Union soviétique Arme Red Army flag.svg Armée rouge Grade Maréchal de l'Union soviétique Années de service 1914 – 1937 Conflits Révolution russe, Guerre russo-polonaise de 1920, Révolte de Kronstadt Distinctions Ordre de Saint-Vladimir IVe classe Ordre de Saint-Vladimir

Ordre de Sainte-Anne IIe classe Ordre de Sainte-Anne
Ordre de Saint-Stanislas IIe classe Ordre de Saint-Stanislas

Reds
movie poster Directed by Warren Beatty Produced by Warren Beatty Screenplay by Warren Beatty
Trevor Griffiths Starring Warren Beatty
Diane Keaton
Jack Nicholson
Paul Sorvino
Maureen Stapleton
Gene Hackman
Edward Herrmann Music by Stephen Sondheim
Dave Grusin Cinematography Vittorio Storaro Editing by Dede Allen
Craig McKay Studio Barclays Mercantile Industrial Finance
JRS Productions Distributed by Paramount PicturesRelease date(s)

  • December 4, 1981

Running time 194 minutes Country United States Language English
Russian
German Budget $32 million Box office $50,000,000[1]

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.