Mali : une autre vérité : La Franceàfric coordonnait les deux attaques. Ançar Eddine contre le nord et CEDEAO contre Bamako

Vous décrivez une situation - à raison. Mais la réalité est encore pire, bien plus terrible que ça :
la France dit vouloir combattre le terrorisme et le djihadisme en France d'un côté, mais finance et aide le djihadisme en Syrie de l'autre côté

Or, les révélations à répétition du grand Claude Angéli, - le successeur des Washington Post et du New York Times de la grande époque - nous ont amené à découvrir une réalité de ce qui se passait au nord-Mali bien différente de la propagande blanche-grise distillée dans les médias aux ordres par les sbires criminels de la DGSE.
Le Qatar est le financier des psychopathes coupeurs de mains Ançar Eddine.
Si Sarkozy fut, de façon ostentatoire celui qui embaucha cette agence de mercenaires qu'est ce pays coffre-fort, c'est François Hollande qui se chargea - nouvelle révélation du même Claude Angéli dans le Canard Enchaîné - de récompenser le bandit qatari : Une adhésion hyper accélérée à la Francophonie fut le cadeau à l'agence Qatar.
Mais ce sont les événements suivants qui démontrent l'existence d'un vrai complot Franceàfric contre ce malheureux pays - un complot à côté duquel les événéments de Syrie n'apparaissent que pâle réédition de l'opération "prince Lvov" téléguidée en mars 17 par Buchanan et Paléologue - les ambassadeurs-comploteurs de Grande-Bretagne et de France en Russie tsariste, puis post-tsariste. Le sabotage CNS-islamofascistes de l'authentique révolution syrienne n'est qu'un décalque du sabotage Lvov-Milioukov-Kornilov de la révolution russe. A cette différence près que le tsar pourri - et financier des droites françaises - du baasisme en putréfaction qu'est le fils Assad parvient davantage que Nicolas II à conserver les rènes du pouvoir.

UN COMPLOT AU MALI :
DEUX ATTAQUES COORDONNEES
au nord Qatar, au sud CEDEAO

Au Mali, c'est de tout autre chose qu'il s'agit : Rien de moins que la mise en place de la 4° guerre de la bourgeoisie esclavagiste contre l'Afrique.
Il s'agit d'une réédition de l'opération Soro-Ouattara de 2002-2004 au nord de la Côte d'Ivoire. Mais avec une composante nouvelle. En lieu et place des milices dozos fascistes et de IB qui connut sa nuit des Longs Couteaux, ce sont d'authentiques coupeurs de mains psychopathes qui sont devenus les mercenaires de la Franceàfric.
Ces faux musulmans sont bien évidemment ignares des 7 abominations et sont les authentiques larbins de zélotes de la Riba impie.... Leur "Charia" ce sont des viols, des crimes, des attaques machistes contre les femmes et des gesticulations bigotes - bien étranges pour quelqu'un convaincu que tout est écrit et que quémander de Dieu-Allah qu'il modifie son oeuvre révèle davantage une croyance en une forme orientale du Père Noël qu'un quelconque mysticisme révérent....
Ce sont ces faux musulmans qui firent alliance avec les traitres à leur peuple Touareg que sont les imbéciles dirigeants du MNLA. Leur dernier exploit est une alliance avec le sbire de l'internationale "centriste" sarkozyste, le larbin USAfric-Franceàfric Goodluck du Nigeria.
Ces dirigeants MNLA avaient fait leurs premiers pas dans l'ignominie en aidant les coupeurs de mains à prendre le nord du Mali.
Leurs seconds pas..... en courant se réfugier chez l'assassin de Thomas Sankara - Blaise Compaoré.....
Passer ensuite à l'alliance avec Goodluck était logique : c'était le souhait de l'Africom et de la CIA.

DES PROGRESSISTES CIVILS ET MILITAIRES
calomniés dans les médias Franceàfric, USAfric, Europeàfric

Quant aux forces progressistes du Mali, les médias du monde entier leur crache dessus !
Qui connait le capitaine Sékou Traoré ?
Personne - ou presque. Mon article-hommage avant-hier est resté dans l'ombre. Comme sont restés dans l'ombre les articles africains dont je donnais le contenu intégral . Pourquoi ?
Le tire en donnait une première réponse : mardi 18 décembre 2012 Un premier hommage au capitaine Sékou Traoré. Il sera au panthéon des héros de la libération de l'Afrique. Victime et résistant contre l'attaque Sarkozy-Hollande-Qatar-Ancar Eddine contre le Mali, contre l'Afrique

Cet ancien leader étudiant devenu officier de l'armée malienne fit le sacrifice de sa vie pour protéger les civils attaqués par les islamofascistes Ançar Eddine...

UNE AUTRE VERITE : ATT coordonnait les deux attaques

Mais ce futur Sankara assassiné en plein envol pourrait ne pas être une trop grande gène pour François Hollande et les médias Franceàfric si une autre vérité - bien plus sordide - n'était pas attachée au destin de ce héros et de ses hommes.

Neuf mois après le massacre d’Aguel-Hoc, un enseignant rescapé,  Adama Sissoko, ami inséparable et confident du capitaine Sékou Traoré dit Bad, commandant de l’unité méhariste d’Aguel-Hoc, parle et revient sur les dernières heures du capitaine Traoré qui a défendu sa patrie au prix de son sang. Lisez plutôt le récit de ce rescapé.
(...)
Leur téléphone satellitaire communément appelé Thuraya  est resté dans le bureau du capitaine. C’est dans la journée du 20 janvier au matin que le téléphone satellitaire extorqué  aux chefs rebelles a sonné, au bout du fil c’était  le Président ATT qui appelait, mais tombe sur le capitaine Traoré. C’est ce coup de fil gênant qui est à la base du massacre d’Aguel-Hoc du 24 janvier.

Ce coup de fil dont mon ami, le capitaine, m’a fait écouter dans la cour PC ou toutes communications sont enregistrées sur une unité centrale. Dans cette conversation on entendait le président ATT se présenter et dire : « Allô !  Il y a quoi chez vous ? Il y a quoi chez vous ?». Subitement le capitaine, pris de  panique ou habité par la colère ou l’effet de surprise, se présente en ces termes : «vous vous trompez mon général. C’est le capitaine Sekou Traoré, commandant de l’unité méhariste d’Aguel-Hoc ». Bien entendu ATT a racroché brusquement et brutalement. C’est cette connivence du chef suprême des armées avec l’ennemi que le capitaine n’a pas du tout compris.

Il informa  en premier lieu son collègue, commandant de l’unité méhariste de Tessalit basé à Inkalhid, de ce qui s’était passé. Ce dernier sera relevé de son poste le même jour, appelé à Bamako en catastrophe, pour être envoyé au Congo dans le cadre de Monusco, avec une promotion exceptionnelle à l’appui. La preuve ATT même a affirmé à la télé qu’il a promu le capitaine Traoré  au grade du commandant avant qu’il ne porte le grade de capitaine.
(source 2 NOVEMBRE 2012 MALI : Massacre d’Aguelol-hoc - haut trahison de Président Amadou Toumani Touré

L'ATTAQUE ANCAR EDDINE ETAIT
COORDONNEE PAR ATT depuis Bamako

Voici ce qui dérange : Cet officier s'est trouvé aux premières loges de la trahison de Amadou Toumani Touré : L'attaque Qatar-Ançar Eddine était coordonée directement depuis le palais présidentiel à Bamako.
C'est cette vérité-là qui dérange autant Nicolas Sarkozy que François Hollande.
La prétendue défense de Bamako,, la prétendue défense du Mali n'étaient que baratins de menteurs professionnels, des menteurs dont un des agents - ATT, président du Mali, avait organisé l'attaque justificative.
La mise en lumière de Sékou Traoré a une autre conséquence : elle montre que le capitaine Sanogo n'est que le reflet de la présence au sein de l'armée malienne d'un petit groupe de nouveaux Sankara. Ils ont mis Sanogo en lumière pour ne pas trop se prêter au vedettariat.
Mais ils sont - nous le devinons - les acteurs réels de la mise hors d'état de nuire du charlatan pseudo-astrophysicien de Microsoft Afrique.... Celui-ci avait franchi le Rubicon de la trahison.
Si les pressions de l'Africom en faveur d'une unification CEDEAO-Ançar Eddine pour combattre la révolution africaine ont eu l'aval de l'Algérie, de Compaoré l'assassin, de Ouattara et toute la clique sans que leurs peuples ne réagissent, ce ne fut pas le cas au Mali : la voix du peuple, en l'abscence d'une structure de délégués révocables s'exprime, en coulisse, par la voix de tous ces Sékou Traoré !
Nous les saluons !
La Terre est notre Patrie !
Nous vaincrons !

PS : Le fait que le bandit-président du Mali qui complotait avec Ançar Eddine soit officier de la Légion d'Honneur ne nous choque pas. Au contraire. Il est à sa place ! Parmi les siens !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.