Soirée metal : Arte lance l'alerte

Il y a quand même un truc bien sur Arte, c'est leur programme musicaux, et notamment le fait que cette chaîne nous passe régulièrement du métal, principalement en couvrant chaque année le Hellfest.

Mais, pour autant, on peut quand même pinailler et je vais pas me gêner en  relevant que :

1) Leurs choix de concerts diffusés peut carrément prêter à débat, avec notamment une proportion bien trop élevée - c'est à dire au dessus de 0% - de trucs Nu Metal et Metalcore pour ados, tous ces machins imbittables avec l'infâme structure  récurrente : refrain mal hurlé de manière pénible et amusicale / couplets mielleux et racoleurs façon variétoch.

Détestable.

La bonne musique pour ado, c'est celle qui a été créée quand moi j'étais ado, c'est à dire avant tout le thrash puis le death, et loin derrière le glam et les trucs FM qui ne sont écoutables que parce qu'ils sont sortis quand j'étais ado.

D'ailleurs, depuis que je ne suis plus ado, j'ai remarqué que la musique pour ado est vachement moins bonne qu'avant.

[Vous connaissez la blague à propos de la Radio Nostalgie ?

"Ils ont vachement progressé sur Radio Nostalgie, quand même. Il y a 20 ans, ils ne passaient que de la musique de vieux, mais maintenant, leur programmation, c'est vraiment bien !"]

2) Surtout, le contenu de leurs documentaires est souvent tout pourri, à base de pseudo-anthropologie façon "la mode et les rites dans les tribus du metal" et autre conneries du genre, loin de la moindre considération un tant soit peu musicologique.
Par exemple, ils ont récemment diffusé un documentaire sur les filles fans de métal au Botswana :

https://television.telerama.fr/tele/programmes-tv/botswana,-les-reines-du-heavy-metal,143271921.php

Comme je connais un peu le Botswana pour y avoir séjourné et que j'écoute beaucoup de métal, j'étais à fond motivé, mais en fait j'ai pas tenu plus de 20 mn tellement c'était nul, une sorte de croisement entre un reality-show et un magazine de mode.
La honte.

Bref, parfois, quand Arte parle de musique, la musique est étrangement absente.

Un peu comme quand ils parlent de science, tiens !

Du coup, à propos de la nuit de métal de demain soir, avec notamment un reportage sur le Wacken :

https://www.arte.tv/fr/videos/050196-000-A/peace-and-metalness-wacken-le-film/


je me suis amusé à vous faire le pitch qu'aurait fait Arte si ils abordaient le métal comme ils abordent les questions de science et de santé dans leurs documenteurs habituels qu'ils produisent à la pelle.

Et ça donnerait un truc du genre :

"95% des enfants de 9 ans et plus ont déjà été régulièrement exposés à de la musique métal, selon l'association Générations Futures. Mais cette exposition massive est-elle vraiment sans conséquence ?
Au terme d'une longue enquête de deux ans sur la musique métal, Marie Monique Robin a rencontré de grands spécialistes du sujet - Philippe Manoeuvre, Paul Ariès, le cardinal Barbarin, Vandana Shiva, Philippe de Villiers... - et dévoile la manière dont l'industrie du disque, avide de profits, met en danger l'audition du public avec des mesures de décibels qui sont faites par les organisateurs de concerts eux-mêmes - ce que dénonce la Criibel.
La santé mentale du public est aussi compromise du fait d'une omniprésence de messages sataniques qui apparaissent notamment lorsque l'on fait passer les vinyles à l'envers, ainsi que de nombreuses études indépendantes l'ont démontré. Or, qui dit Satan dit Monsanto....


Un reportage qui est un véritable cri d'alerte et qui vise à provoquer une prise de conscience parmi les parents.
Vos enfants sont en dangers, réagissons avant qu'il ne soit trop tard !"

[Le film diffusé est accompagné d'un blog fermé aux commentaires critiques, d'une pétition en ligne, d'un livre disponible dans toutes les librairies, et de tee shirts en coton bioéquitable à 65 euros l'unité. Tous les bénéfices seront reversés à l'association Les Colibris]

arte-metal


YK

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.