Alissas : la Police des Mœurs Alimentaires inspecte Hyper U

Je sais pas vous, mais moi je vais souvent faire mes courses à l’Hyper U d’Alissas, à côté de Privas. C’est plutôt sympa, parce que par exemple on y croise parfois des anciens élèves, et on peut leur demander des nouvelles et papoter un peu. Peinards, tranquilles, quoi.

 Ainsi, j’y étais vendredi soir, pour aller charger le frigo pour le week-end, notamment en liégeois au café   - dont il ne reste déjà plus trace à l’heure où j écris ce billet, je me demande bien où ils ont pu passer…

Mais je regrette vraiment d’y être allé vendredi et pas samedi, parce que samedi j’aurais pu tomber sur cette scène surréaliste de la brigade anti-OGM qui venait inspecter les étalages et tracter tranquillou entre le rayon charcuterie et le rayon fromage. J’aurais tellement aimé être là, pour me mettre à côté d’eux et leur apporter la contradiction pendant qu’ils prêchaient leurs âneries antiscientifiques :

http://c.ledauphine.com/drome/2018/01/28/les-anti-ogm-passent-au-crible-les-rayons-d-un-supermarche

Article du Dauphiné Libéré du 28/01/2018 Article du Dauphiné Libéré du 28/01/2018
 

Non mais, sérieux, il n’y a plus moyen d’être tranquille nulle part !

Maintenant qu’ils ont éradiqué toute culture d’OGM en France et même toute recherche publique sur le sujet, les Faucheurs Volontaires en déshérence viennent nous emmerder jusque dans les rayons de nos supermarchés. Mais dégagez, enfin, foutez moi la paix et laissez moi choisir peinardou mes steaks végétariens !!! Allez, du vent, ouste, back off !

 En même temps, ils l’ont bien cherché, du côté d’Hyper U, avec leur campagne d’affichage débile qui m’agresse dès que je rentre dans le magasin

magasins-u-la-caverne-tbwa-2016-pub-publicite-campagne-campaign-tv-video-ad-advertising-tbtc-g-communication-01

magasins-u-la-caverne-tbwa-2016-pub-publicite-campagne-campaign-tv-video-ad-advertising-tbtc-g-communication-02

magasins-u-la-caverne-tbwa-2016-pub-publicite-campagne-campaign-tv-video-ad-advertising-tbtc-g-communication-03

 

La concurrence est rude entre les enseignes de la grande distribution pour surfer sur la vague des peurs alimentaires. Carrefour et Auchan avaient pris une longueur d'avance en subventionnant grassement les expérimentations bidons de Gilles-Eric Séralini, du coup "U" est obligé de frapper fort au niveau de la démagogie publicitaire pour se mettre au diapason. C’est sûr que le bobo écolo ou le consommateur tétanisé par des campagnes anxiogènes absurdes sont des clients que l’on peut arnaquer facilement en leur vendant plus cher, notamment au rayon « bio », des produits garantis « sans ceci » ou « sans cela », même si le ceci ou le cela n’est porteur d’absolument aucun danger particulier.

Ce qui est le cas des OGM. Et de l’aspartame, et du glyphosate, et de l’huile de palme, etc.

 Bon, je ne peux pas tout réexpliquer à chaque fois sur le fond, mais à propos des OGM, je renvoie comme toujours à cette vidéo dans laquelle je m’efforce de démonter les principaux mythes et légendes urbaines entretenus par le genre de dingos qui samedi ont citoyennement inspecté Hyper U sans que personne ne leur ait rien demandé, et sans qu’ils aient évidemment la moindre compétence technique pour inspecter quoi que ce soit :

Vidéo : la peur des OGM © Yann K.

 Tout ce que ces gens racontent sur les OGM repose sur des faits erronés, et surtout sur des croyances qui leur sont propres, plutôt que sur l’état du consensus scientifique sur le sujet.

Or, les croyances, il faut les respecter dans le cadre suivant : chacun est libre de ses croyances, aussi idiotes soient-elles, et nul n’a à être inquiété à cause de celles-ci tant que ça ne concerne que lui.

 Voilà, le respect s’arrête là, et rien n’oblige à trouver ces croyances raisonnables ni  même à se retenir de les démonter ou de se foutre de leur gueule. Et rien n’oblige encore moins à accepter de subir les inspections d’illuminés qui veulent imposer leurs croyances au reste du monde.

 Il existe un marché de niche pour certaines communautés de croyants particulières, et il n’y a rien à redire à cela, tant qu’on ne nous force pas à aller acheter uniquement sur ce marché, qui voudrait sortir de sa niche et imposer ses dogmes en norme universelle.

Ainsi, selon les endroits et selon l’importance numérique de leur communauté dans le lieu considéré, on peut retrouver dans les rayons des supermarchés une section « produits casher » à destination des croyants  juifs, ou une section « produits hallal » à destination des croyants musulmans, par exemple.

En ce qui les concerne, les croyants anti-OGM ont leurs chaînes de magasin à eux (La Vie Claire, Biocoop, Léa Nature, etc.), mais aussi,dans les supermarchés normaux, leur rayon dans lequel ils peuvent en toute tranquillité s’approvisionner conformément à leur foi : le rayon des produits bio, dont le cahier des charges implique l’absence d'utilisation d’OGM au cours du processus de production.

[Même si, ce qu’est un « OGM » n’étant pas très clair, on peut retrouver dans ces produits bio des aliments faits à partir de plantes dont les semences ont été sélectionnées par mutagenèse, ce dont certains croyants plus intégristes que d’autres ne veulent pas. Mais ça, c’est leur problème à eux et entre eux, il ne m’appartient pas plus de trancher leurs différents que je ne m’occupe des débats entre le pape et la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X.]

Par contre, ce qui est parfaitement inacceptable, c’est quand une communauté de fidèles veut essayer d’imposer ses croyances au reste de la société pour en faire une norme de référence.

 Imagine-t-on un instant devoir accepter que la Ligue de Défense Juive aille inspecter les rayons des supermarchés pour vérifier que tout y est bien casher partout, et faire la leçon au patron du lieu sur ce thème tout en distribuant des tracts ?

Imagine-t-on un  instant encore bien plus court les Frères Musulmans en parade dans un hypermarché pour traquer et dénoncer la présence d’éventuels produits non hallal en dehors du rayon « hallal » ?

Evidemment  non.

Mais alors, au nom de quoi faudrait-il accepter que les Faucheurs Volontaires fassent la même chose en fonction de leur conception de la pureté et de ce qui est dans leur idéologie l’équivalent du « casher » ou du « hallal » ???

 Une fois pour toutes, les croyants : on vous laisse avoir vos croyances particulières et acheter les produits dérivés qui en découlent (fiole d'eau de Lourdes, crème de beauté bio, urine de chameau hallal, etc.) pas de problème.

Mais de grâce.... lâchez nous la grappe !!!

 Vous avez le droit de penser que l’homosexualité est « contre-nature » et que ce n’est pas une bonne chose. C’est complètement débile comme opinion, mais vous avez le droit de la défendre. [Ceci dit, ne me demandez de me la jouer Voltaire et de prétendre que je serais prêt à mourir pour  votre liberté d’être des imbéciles, faut pas déconner non plus]. Mais par contre, si vous n’aimez pas ça, contentez-vous de ne pas coucher avec des personnes de même sexe, et ne vous avisez pas de venir dire aux autres comment ils devraient selon vous vivre leur vie.

 Vous avez aussi  le droit de penser que l’avortement c’est mal et "contre-nature", et il vous suffit donc de ne pas y avoir recours pour vivre en conformité avec vos convictions profondes, et le tour est joué. Mais s’il vous prend l’envie de venir inspecter des cliniques ou des locaux du planning familial, il est légitime que vous soyez foutus dehors, parce que vos convictions, aussi ancrées soient-elles, ne vous autorisent pas à aller pourrir la vie des autres.

 Et vous avez de la même manière le droit de penser que les OGM c’est mal et pas naturel, que c’est une atteinte à un supposé ordre naturel que vous fantasmez, pas de problème : il vous suffit de ne pas en bouffer et d'aller faire vos courses dans un lieu dédié à des produits qui vous apportent ce type de garantie que vous recherchez.  Mais quand vous envahissez un autre espace pour chercher à y imposer les normes absurdes issues de votre bêtise crasse, vous dépassez les bornes, et il est légitime de vous renvoyer dans votre pré carré.

Au plaisir de vous croiser dans les rayons d'un supermarché...


Yann Kindo

 

PS 1 : Etant données leur campagne publicitaire débile et leur complaisance vis-à-vis des dingos, je me demande en fait si je ne vais pas boycotter Hyper U, du coup, et privilégier plutôt l’Intermarché du bled.

D’autant plus qu’il paraît qu’à Intermarché ils ont des promos sur le Nutella.

Et le Nutella, ça déchire !

PS2 : Pour ceux qui penseraient que j'ai inventé le coup de l'urine de chameau hallal, détrompez vous :

https://www.store-muslim.com/boissons/34-urine-de-chameau.html

Donc, l'urine de chameau hallal, c'est comme tous les trucs vendus dans les magasins de produits bio : c'est bon pour tout.
Evidemment.
Mais à l'intérieur de ce grand tout multithérapeutique, mon préféré reste quand même son usage capillaire, auquel on n'aurait pas pensé a priori :

"L’urine de chameau a aussi des propriétés antipelliculaires, et utilisée en shampoing, elle apporte un lustre brillant à la chevelure. "

J'adore.

 PS3 : Vous trouvez que j'abuse dans cet article ?
Alors, si vous comprenez l'anglais, allez voir cet article de la BBC sur la folie des labels apposés sur les produits alimentaires, et notamment des labels "sans", qui servent essentiellement à gonfler les prix. "Moins" il y a, "plus" c'est cher, c'est comme ça...

http://www.bbc.com/capital/story/20180126-gluten-free-water-and-absurd-labelling-of-whats-absent

Le record toutes catégories de la folie publicitaire est détenu par cette marque, qui commercialise un produit somme toute assez banal, puisqu'il s'agit d'eau en bouteille (ce qui est quand même une façon particulièrement conne de boire de l'eau, quand on sait que dans 99,99% des cas l'eau du robinet, qui ne fait pas inutilement utiliser du plastique, est parfaitement potable... dans les pays riches)

http://getblk.com/

Mais attention le packaging autour de la flotte, ça en jette !

Et c'est pas pas tous les jours qu'on a la chance de pouvoir boire une eau qui est en même temps alkaline (?), sans caféine (??), bio (???), sans gluten (????), sans OGM (?????) et même "certifiée casher" (!!!!!!).

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.