Volonté populaire et légitimité d'un gouvernement

Suite au texte de Renaud précédent et sur un parallèle inversé (ce qui ne veux rien dire) entre la France et le Vénézuela.

Une petite énigme

Des deux cotés de l' Atlantique

  • la "volonté populaire" qui ne veut plus de son président
  • la volonté populaire qui représente une majorité ou une minorité suivant les points de vue
  • les électeurs des gouvernements qui représentent une majorité ou une minorité suivant les points de vue
  • des blocs étrangers qui soutiennent soit cette volonté du "peuple" et les dissidents autoproclamés soit l' État "démocratiquement" élu
  • des partis politiques qui demandent la démission d'un coté et le maintien de l'autre et ces mêmes partis et soutiens qui demandent l'inverse dans l'autre pays

 

Questions : Qui a raison ? qui a tord ? et qu'est ce que la légitimité (du peuple, des élections, des gouvernements) ?

Vous avez quatre heures.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.