Critiquer le gouvernement un acte radical ?

Euh... il est grave ce gouvernement...

(merde en disant ça je me rends compte que je deviens sectaire ou communautariste...)

 

Voici le lien destiné aux professeurs pour préparer le retour des élèves à partir du 11 mai...

Morceaux choisis dans la rubrique :

 

Préparer l'accueil des élèves

 

Risque de replis communautaristes

"La crise du Covid-19 peut être utilisée par certains pour démontrer l’incapacité des Etats à protéger la population et tenter de déstabiliser les individus fragilisés. Divers groupes radicaux exploitent cette situation dramatique dans le but de rallier à leur cause de nouveaux membres et de troubler l'ordre public. Leur projet politique peut être anti-démocratique et antirépublicain. Ces contre-projets de société peuvent être communautaires, autoritaires et inégalitaires."

 

Risques de dérives sectaires

"La crise du Covid-19 fragilise la population et contribue à développer un sentiment de vulnérabilité. La situation exceptionnelle que nous traversons et l’exploitation des peurs et des souffrances qu’elle suscite, sont propices aux risques de dérives sectaires et au renforcement de l’adhésion des adeptes. "

 

A partir de quand la critique de la politique est considérée comme communautariste ou sectaire ?

Critiquer l'incurie du gouvernement est-ce sectaire ?

 

 

https://eduscol.education.fr/cid151499/reouverture-des-ecoles.html#lien2

https://eduscol.education.fr/cid151499/reouverture-des-ecoles.html?fbclid=IwAR2wU8o-B3b8XbPe9rh-Mw05NAdzZYmh0rg0Ziq5vHkvwll5S0EMhpNMwTo#lien2

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.