Le parlement européen qu'on élit adoube les usurpateurs

La bonne blague, la bonne blague !

Mais en doutions nous encore ?

Le parlement européen et surtout une majorité de ses membres, oui cette instance et ces gens que l'on désigne par le vote démocratique, n'ont rien trouvé de mieux en guise de publicité aux prochaines élections destinées à le renouveler, que de reconnaître un homme au Vénézuéla  qui s'est vu porté à la présidence par intérim par l'Assemblée nationale du pays au motif que Maduro n'aurait pas été élu légalement !

Sur 631 suffrages exprimés, 439 pour, 104 contre, 88 abstentions !

Plus de la moitié des 751 euro-députés siégeant normalement ont ainsi reconnu celui qui désormais porte le titre d’usurpateur.

Comme quoi l'UE, toutes instances confondues, est bel et bien pour l'heure un bal d'impérialistes sans vergogne qui aiment les auto-proclamés aux lendemains très incertains du monde entier - sauf empiètement des intérêts naturellement - et qui piétinent l'idée démocratique aussi facilement qu'ils la vénèrent publiquement les doigts croisés dans le dos !

Voici un bien mauvais message envoyé aux populations européennes elles-mêmes !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.