La différence entre Tarik Ramadan et Phillipe Edouard

Tarik Ramandan, qui condamne résolument la lapidation des humains et autres sentences corporelles, demande, avant cessation définitive de ces pratiques dans le monde musulman, un moratoire pédagogique afin de convaincre de leur erreur ceux de ses coreligionnaires qui affirment qu'elles ont un fondement coranique.

Phillipe Edouard, qui croit résolument dans les inégalités économiques et sociales, politiques, demande un moratoire pour "négociations" bidons et pédagogie moralisatrice, avant de berner définitivement les français !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.