En finir avec le racisme à Saint-Gratien (Val d'Oise)

Depuis trop longtemps maintenant, l'islamophobie sévit avec virulence à Saint-Gratien (Val d'oise) avec en tête de proue les titulaires successifs de la mairie.

L'ex-maire Jacqueline Eustache-Brinio et aujourd'hui Lucien Bachard multiplient les provocations et violations des libertés fondamentales.

Jacqueline Eustache-Brinio appelaient jadis au boycott des magasins qui employaient des femmes voilées.

Récemment, Lucien Bachard, actuel maire, accompagné de Mme Eustache-Brinio, a expulsé une femme voilée du marché de Noël qui y tenait un stand au motif du port du symbole religieux dans le cadre d'une manifestation communale, en un lieu appartenant à la collectivité et en présence d'agents de la mairie.

Le maire invoque le respect de la laïcité.

Une plaine a été déposée pour discrimination.

Encore un fois, au vu des faits reconnus par l'édile lui-même dans des courriers envoyés d'une part à la pauvre femme ainsi qu'au CCIF, la laïcité est contournée à des fins de racisme insupportable et pour ce faire scandaleusement réécrite. En effet, la jeune femme initialement invitée ou acceptée comme commerçante au marché de Noël, puis expulsée, n'est pas employée d'un service publique et n'effectuait dès lors pas une mission de service publique.

En France, la haine qui se propose de reconduire les Ténèbres doit cesser au plus vite!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.