Aux intellos qui crachent sur l'Islam à n'en plus finir

Il n'y a que les esprits élémentaires pour se figurer qu'une foi se construit exclusivement à la lecture d'un texte sacré et en priorité des passages de violence symbolique ou concrète..........

Contrairement à ce que les œillères de la bêtise laissent entrevoir à ceux qui qualifient l'Islam de fascisme, de totalitarisme, pour n'avoir lu que les lignes les plus rudes et oublié d'aller soigner leurs névroses personnelles et autres frustrations, le Coran ne comporte pas, à l'instar de la Bible, que des passages violents. Il faut en outre savoir interpréter ces derniers, les mettre en regard d'autres comme des aléas de la vie humaine.

Les diatribes sont d'un littéralisme des plus imbéciles, leurs auteurs à la recherche d'une croisade, de moulins à vent, ne retenant que les extraits au sein desquels leur hostilité pourra nourrir ses chiens et ses hyènes.

Outre les mensonges par omission, trop souvent conditions et substrats de leur stigmatisation omnipotente, bien des anticléricaux et autres xénophobes nient qu'une foi se construit autour d'une subjectivité humaine qui va trouver dans la religion ses réponses en tout ou partie..........

La radicalité, l'obsession des prescriptions, la stricte observance des rites viendront répondre par exemple à la nécessité d'un plan de vie rigoureux, très codifié, pour soi ou pour la collectivité, ou de domination d'autrui, d'aliénation de soi ou de l'autre ; l'abord plus ou moins distancié permettra une vie spirituelle parallèle à d'autres, une interrogation plus large de l'humain dans sa condition ; le chant de paix sera la solution au besoin de quiétude et d'envie de l'autre ; ...........

Paradoxalement, en considérant que les écrits d'une religion s'imposent à la personne, impuissante, sans discernement, les anticléricaux font de cette spiritualité une force supérieure qui en réalité n'existe pas, une Vérité désincarnée, hors de tout phénomène humain dès lors précédé....

Le projet des auto-proclamés champions de l'anticléricalisme et autre laïcisme - je leur laisse le bénéfice du doute quant à la xénophobie - de détruire la réputation de l'Islam et par la même occasion de salir toutes celles et ceux qui le confessent est de suite récupéré, qu'ils le veuillent ou non, par tous les racismes et xénophobies contemporains dont la virulence se normalise.

Si les champions de la raison humaine disposent d'une once d'intelligence de la même essence au cervelet, il la mettraient en veilleuse et reprendraient leurs logorrhées pornographiques à un moment plus propice

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.