Yann MOIX et le scandale de Calais

Commentaire d'un billet qui, à propos de la lettre ouverte de Yann Moix au Président de la République dit que "La fameuse video montage propagande sur fond de paroles présidentielles contenait de vieilles images datant d’avant, avant le démantèlement de la « jungle ». C'est, en tout cas ce qu'affirme le Préfet impliqué dans l'histoire de Calais mais qui dit la vérité?


Visiblement, le Préfet vous a convaincue.
Mais moi, je viens de regarder l'émission de Daniel Schneidermann ''Arrêt sur image" d'hier avec Yann MOIX. Je n'ai pas de tendresse particulière pour ce monsieur mais je trouve sa lettre ouverte diablement bien écrite et sa notoriété lui permet d'avoir un impact que n'ont pas eu, depuis 15 ans, les différentes associations. Alors il me semble qu'il serait risqué de faire un mauvais procès à quelqu'un qui met en lumière une situation honteuse alors que rien, jusqu'à ce jour, n'a réussi à attirer l'attention du public et encore moins des gouvernants. Il vaut mieux faire une action utile, même avec d'éventuelles mauvaises raisons.
Un détail, dans l'émission, me paraît très riche d'enseignement: Yann MOIX dit qu'il pensait que ses images qui montraient des moments dramatiques pouvaient réveiller les consciences, mais qu'en fait, c'est l'écrit qui, en France, a finalement le plus gros impact. A méditer pour d'autres actions, peut-être...


Et il faut être prudent avec les dénégations du Préfet qui, vu que sa responsabilité est engagée a tout intérêt à décrédibiliser Yann MOIX, ne croyez-vous pas? Ce dernier a répondu aux accusations en disant que les dates et heures apparaissent de toute façon sur les films et qu'il est facile de vérifier que ses films viennent d'être tournés. Il a raison, tout cela est vérifiable. Il a aussi précisé que seul un petit film de 25 secondes lui avait été remis par la Croix rouge. De plus, il y avait un autre journaliste sur le plateau ainsi que deux représentants d'associations et ils confirment sans hésitation l'état des lieux fait par l'écrivain. Ils se félicitent tous que sa notoriété lui ait permis, à lui, d'être entendu alors qu'eux, depuis 15 ans, n'ont pas pu se faire entendre.
Alors, vous pouvez regarder l'émission pour juger vous même mais dans tous les cas, ne vous trompez pas de cible et ne laissez pas passer l'occasion de faire bouger les choses sous prétexte que le porte-parole vous est antipathique. Et je me dis que vous devriez faire quelques recherches et modifier votre article en conséquence car vous prêtez foi aux déclarations du Préfet et décrédibilisez celui qui peut défendre, si j'ai bien compris, votre cause.

Je complète, ce Samedi 27, par un échange intéressant, sur le fil, avec un blogueur (je ne sais pas si j'ai le droit de le nommer) commentant le billet d'un journaliste de " Nord littoral" qui critique durement l'intervention de Yann Moix qu'il trouve "condamnable" et "condamnée" car il n'a pas montré les problèmes des habitants de Calais.

"Ce journaliste fait semblant de ne pas comprendre que Yann Moix ne faisait pas un reportage équilibré où il faudrait dire le pour et le contre sur les migrants à Calais".
Exactement, il est plus du genre sanguin et impulsif, je pense, et il a visiblement eu un choc dans le ventre et qui reste douloureux. Quand un médecin vous prescrit un médicament utile, vous ne vous demandez pas s'il bat sa femme ni s'il paie ses impôts. Yann Moix a produit une déclaration vraiment utile à une cause qu'il veut défendre comme un polémiste qu'il est, mais peut-être qu'il bat sa femme et ne paie pas ses impôts...(pardon, M.Moix, c'est une image...). Et je trouve mesquin de lui chercher, dans ce cas précis, des poux sur la tête. On peut très bien dire: je n'aime pas Yann Moix, c'est un opportuniste mais trouver "en même temps" qu'il a raison d'avoir agi dans le bon sens et que c'est cela qui compte.
Que ce journaliste  veuille, à juste titre, défendre la cause des Calaisiens me paraît parfaitement justifié, mais pas besoin pour cela d'attaquer quelqu'un qui œuvre dans le même sens car il est évident que régler le problème des migrants, c'est régler le problème des Calaisiens qui n'en peuvent plus des cette situation.
Cela reste toujours un mystère de voir des gens se critiquer, se mettre des bâtons dans les roues et même se déchirer alors qu'ils ont un but commun et sont complémentaires.
"La seule solution réaliste et humaniste est de rompre avec l'accord passé avec le Royaume-Uni et de faciliter la liberté des flux migratoires, à Calais comme ailleurs."
Les Anglais, en effet, doivent bien rigoler de nos problèmes qui sont absolument liés à leur décision à eux. Ils ont le beau rôle dans l'histoire. Mais c'est merveilleux, il faut se pâmer, not'président a réussi à leur arracher 3 sous et la promesse de leur aide au Sahel (???)... Magnifique!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.