Hiérarchie des morts civils © Yasser Louati

C’est tragique et personne ne mérite de mourir de la sorte. Les hommages aux victimes se sont légitimement exprimés, la tour Eiffel a été éteinte, les drapeaux ont été mis en berne et la solidarité s’est exprimée à travers le monde pour ces quatre victimes.

Au même, beaucoup auraient aimé voir autant de révulsion, de tristesse, de solidarité et d’hommages aux victimes lorsque:

_Le 23 mars dernier, 230 civiles ont été massacrés par un bombardement américain à Mosul

_Lorsque le même jour, 30 civils ont été massacrés par un autre bombardement de la coalition menée par les Etats-Unis

_Ou lorsqu’une semaine auparavant, le 16 mars, 42 civils ont été massacrés par le bombardement d’une mosquée par l’armée américaine à l’heure de la prière.

On aurait aimé voir autant de révulsion pour les 8 femmes et les 7 enfants assassinés au Yemen par un  commando de l’armée américaine.

Mais quelle est cette tradition occidentale de tuer les civils par millions et à les réduire à de simples statistiques sans conséquence.

_Pour le démographe américain Beth Daponte, rien que la première guerre du golf a causé la mort de 200 000 civils irakiens.

_Selon le centre de recherche (PSR) basé à Washington, la guerre contre le terrorisme a déjà fait près de 2 millions de morts sans compter l’invasion de de 2003.

_Au Pakistant et en Afghanistan, la coalition occidentale a déjà tué plus de 150 000 personnes et comme toujours, personne ne s’est levé pour s’indigner.

Quant à nous ici en France, j’aurai aimé qu’on se révolte aprés que notre armée ait bombardé la ville de Manbij en Syrie et fait 120 morts parmi les civils.

Nous avons une responsabilité personnelle et collective.

On ne peut pas rester silencieux sur les bombardements payés par nos impôts en laissant faire les sociopathes, les criminels et les psychopathes qui massacrent en notre nom puis viennent défiler la main sur le coeur devant nos morts…lorsque les bombes que nous exportons nous reviennent sous forme d’attentats. Tant que nous refuserons de prendre nos responsabilités, les hommages aux victimes ne sont que mascarades et les larmes de crocodiles versées ne sont que mises en scène.

J’ai même lu que le Ministre le plus populaire sous François Hollande, serait Jean Yves le Drian. Quelle ironie, on porte donc aux nues celui qui bombarde et vends des bombardiers aux pires dictatures. Le terrorisme a vraiment de beaux jours devant lui.

Un attentat à Londres ou Paris n’est pas plus tragique qu’un bombardement à Mosul. Et si un président peut se permettre de bombarder des virils en notre nom, c’est parce que personne ne l’a encore empêché.

Qu’est ce qui différencie les civils tués par un bombardement et ceux tués par une bombe dans un lieu public en Europe ou aux Etats-Unis?

Quant à l’utilisation du terme “dommages collatéraux”, qu’est ce qui différencie les dommages collatéraux occidentaux des dommages collatéraux ailleurs?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.