Yasser Louati
Co-Fondateur du Comité Justice & Libertés Pour Tous, #Racisme #Repression #Surveillance
Abonné·e de Mediapart

99 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 janv. 2016

Yasser Louati
Co-Fondateur du Comité Justice & Libertés Pour Tous, #Racisme #Repression #Surveillance
Abonné·e de Mediapart

Laïcité à deux vitesses et interdiction de mosquée: Le Maire de Nice Christian Estrosi fait encore parler de lui

#UneVraieMosquéePourNice

Yasser Louati
Co-Fondateur du Comité Justice & Libertés Pour Tous, #Racisme #Repression #Surveillance
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En 2011, Christian Estrosi affirmait qu'il était "normale de favoriser l'émergence de lieux de culte afin que chacun puisse prier dans la dignité son dieu".

En 2015, il est prêt à dépenser plusieurs millions d'euros pour empêcher l'ouverture d'un lieu de culte.

Après avoir initialement validé le projet de l'institut En-nour (se composant d'une salle de prière en plus d'une librairie/bibliothèque et d'un restaurant) en toute transparence, Christian Estrosi, veut exproprier le lieu de culte pour en faire une crèche : les coûts estimés des travaux sont evalués à plus de 2 millions d'euros. Pourtant, deux bâtiments entourant la mosquée sont vides. Avec le même montant, le maire pourrait construire plusieurs crèches si tel était sa réelle préoccupation.

La justification de l'utilité publique de construction d'une crèche est donc très clairement rien de moins qu'un prétexte. La procédure de déclaration d'utilité publique a néanmoins été initiée par la mairie. Elle consiste à nommer un commissaire enquêteur chargé d'évaluer l'utilité du projet de la mosquée par rapport à celui d'une crèche. En réalité, cela dépendra du nombre de personnes prêtes à soutenir le projet de la mosquée.

A court de prétexte, hier, mercredi 6 janvier, la mairie de Nice a sorti un communiqué pour justifier ce revirement en se servant de l'Etat d'urgence. Selon lui, les fonds utilisés pour construire la mosquée seraient devenus "opaques" et il serait de son devoir impératif de "protéger ses concitoyens et leur apporter des réponses" dans le "contexte de l'Etat d'Urgence". Interviewé aujourd'hui par Nice Matin, les responsables de la mosquée confirment qu'ils ont toujours été transparents dans leur financement.

Christian Estrosi s'oppose à tout prix à l'ouverture de la mosquée En-nour © Collectif Contre l'Islamophobie en France (CCIF)
  • Que faire ?

Pour changer les choses et pour que la Mosquée puisse ouvrir ses portes, nous devons nous mobiliser ! Pour cela 5 actions à mener :

 1- Signer la pétition en ligne (http://www.institut-nicois-ennour.fr/nous-soutenir) et partagez-là.

 2- Envoyez un courrier au commissaire enquêteur : Mr Leonard Lombardo, Forum de l'urbanisme, Place Yves Klein, Nice, 06000 avant le 12 janvier !

3- Complétez le registre du commissaire enquêteur AVANT LE 12 JANVIER soit :

- En vous rendant à la mairie annexe de l'Arenas ( à coter du parc Phénix ) de 9h à 12h et de 14h à 17h.

- En allant au Forum de l'Urbanisme, Place Yves Klein , 06000 Nice (Sous le MAMAC) de 9h à 12h et de 14h à 17h.

4 - Allez directement à la rencontre de Mr Lombardo qui tiendra une permanence au Forum de l'Urbanisme le mercredi 12 janvier de 9h à 12h et de 14h à 17h.

5- Alertez les réseaux sociaux avec le #UneVraiMosquéePourNice en mettant en copie le maire de Nice (@cestrosi) et les médias locaux (@Nice_Matin / @ledauphine / @F3cotedazur) et en interpellant la Préfecture des Alpes Maritimes

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
« CNR santé » : la désertification médicale fait dérailler le grand raout institutionnel
Difficile de bien qualifier le Conseil national de la refondation, dans sa version santé, lancé dans la Sarthe. Devant 500 personnes, le ministre de la santé a appelé les « territoires » à trouver leurs « propres solutions ». Des habitants sans médecin traitant ont tenté de rappeler à l’État ses obligations.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicales
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet
Journal
Guerre en Ukraine : des Français collaborent avec la « justice » de Poutine
Depuis le lancement de l’invasion de l’Ukraine, plusieurs militants français d’extrême droite fabriquent des preuves de crimes de guerre ukrainiens pour un faux tribunal russe.
par Elie Guckert
Journal — Moyen-Orient
« Les foules iraniennes exigent de séparer le gouvernement de la religion »
Pour le philosophe Anoush Ganjipour, les manifestations en Iran exigent que le pouvoir des mollahs abandonne sa mainmise sur l’espace public. Une telle revendication d’une sécularisation, moderne, procède des injustices commises par la République islamique.
par Antoine Perraud

La sélection du Club

Billet de blog
Dernier message de Téhéran
Depuis des années, mon quotidien intime est fait de fils invisibles tendus entre Paris et Téhéran. Ces fils ont toujours été ténus - du temps de Yahoo et AOL déjà, remplacés depuis par Whatsapp, Signal, etc. Depuis les manifestations qui ont suivi la mort de Mahsa, ces fils se sont, un à un, brisés. Mais juste avant le black out, j'avais reçu ce courrier, écrit pour vous, lecteurs de France.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Iran - Pour tous les « pour »
Les messages s'empilent, les mots se chevauchent, les arrestations et les morts s'accumulent, je ne traduis pas assez vite les messages qui me parviennent. En voici un... Lisez, partagez s'il vous plaît, c'est maintenant que tout se joue.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Appelons un chat un chat !
La révolte qui secoue l'Iran est multi-facettes et englobante. Bourrée de jeunesse et multiethnique, féminine et féministe, libertaire et anti-cléricale. En un mot moderne ! Alors évitons de la réduire à l'une de ces facettes. Soyons aux côtés des iranien.nes. Participons à la marche solidaire, dimanche 2 octobre à 15h - Place de la République.
par moineau persan
Billet de blog
Artistes, écrivains et journalistes iraniens arrêtés
Une traduction de la chanson « Barayé » (Pour...) du chanteur Shervin Hajipour, arrêté le 29 septembre.
par Mathilde Weibel