Subventions à la presse: Nos impots ne peuvent financer les discours racistes

Lors d'un colloque organisé au Parlement Européen à Bruxelles sur la représentation des musulmans dans la presse, il était temps de dénoncer les subventions versées à la presse sans contrepartie sur la déontologie et la responsabilisation des rédactions face aux discours racistes. La présence d'Eric Zemmour et de Pascal Bruckner sans contradicteur sur le service public illustrent le problème

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.