Pour que viennent les jours heureux, votons Jean-Luc Mélenchon le 23 avril!

Les Insoumis du Maroc adressent un message aux Français de l'étranger, indécis ou décidés, de droite ou de gauche, dégoûtés ou passionnés, pour leur proposer de prendre part à la révolution citoyenne dès le 23 avril prochain, en glissant dans l'urne le bulletin du renouveau et de l'espérance: celui de la France Insoumise et de son candidat Jean-Luc Mélenchon

 Chers électeurs français de l’étranger,  

 

Nous avons forcément des valeurs communes. Alors notre réflexion politique peut partir du même constat. Ras-le-bol des « affaires », des élus-magouilleurs, des exilés fiscaux, des candidats qui n’ont que faire de la justice, des carriéristes politiques qui, sentant le vent venir, changent de veste, laissant tomber l’un pour se rapprocher de l’autre ; ras-le-bol de l’injustice sociale, des salaires exorbitants, des parachutes dorés, des délocalisations à tout va sans se poser la question de l’intérêt du plus grand nombre. Alors que nous avons 6 millions de chômeurs, 9 millions de pauvres, 2000 personnes qui meurent chaque année dans la rue, 1 agriculteur qui se suicide tous les 2 jours !

 

… Il faut changer ça !

 

Mais alors, que fait-on? La Révolution comme en 1789 ? Cette élection est peut-être la dernière chance pour l’éviter. Car si on ne change pas radicalement, si on laisse les choses en l’état comme si de rien n’était, si encore une fois on choisit le moins pire… La marmite explosera ! Il faut changer les règles du jeu. L’Humain doit passer avant l’Argent. Et qui, dans cette élection, va placer l’homme en premier ? 

 

Pour sortir du fatalisme et du désespoir, une autre voie est possible : celle de la France Insoumise et son programme l’Avenir en Commun !

 

Le mouvement « France Insoumise » de Jean-Luc Mélenchon, loin des chemins battus et rebattus de la politique traditionnelle, touche les cœurs en s'adressant à l'intelligence des gens. Avec lui, on retrouve l'espérance en un monde meilleur, le bonheur de la connaissance partagée ; en participant, on progresse déjà ; les explications sont à la portée de tout le monde ; on comprend parce que c’est concret et on retrouve le moral : on croit que tout ça peut changer. Avec « L'Avenir en commun », le programme de la France Insoumise, c’est une autre France qui peut advenir en faisant une « révolution citoyenne » : la France du partage, la France de l’attention aux plus faibles, mais aussi la France de l’audace qui arrêtera le nucléaire, l’agriculture productiviste et promouvra les énergies renouvelables et un autre modèle d’agriculture et protègera notre environnement.

 

Le programme de « L'Avenir en commun » rassemble pas moins de 83 points, travaillés par un grand nombre d’esprits différents, du citoyen lambda au haut fonctionnaire ; réflexions basées sur un esprit écologique, social, de partage et de respect du peuple. Alors oui, qui porte « L’Avenir en commun » parle parfois crûment et à la colère facile contre les malheurs et les injustices ! Nous dérangeons les puissants en proposant de passer à un autre système plus juste qui permettra des conditions de vie dignes pour tous les hommes dans un monde meilleur. Mais notre campagne, forte de ses 15 mois de travail, a déjà permis d'emporter l'enthousiasme de millions de sympathisants ! Nous croyons profondément que chacun doit pouvoir garder une certaine confiance en l'avenir, et souhaitons donc, à quelques jours du scrutin, évoquer en priorité les doutes que ce programme peut encore susciter chez certains.

 

La peur de l'autoritarisme?

 

Le renouveau démocratique que nous proposons place au second plan la question de l’incarnation. Il s’agit justement d'en finir avec la personnalisation inscrite dans les institutions de la Ve République, au profit d’une d’une intelligence politique collective (et non d’un management faussement anti-idéologique et non partisan), voire d’un « intellectuel collectif » ! La Constituante qui sera mise en place au lendemain de l’élection de Jean-Luc Mélenchon doit rassurer ceux qui nous prêtent des penchants ou des intentions autoritaires.

 

La politique étrangère? 
 
 

Nous condamnons avec fermeté tous les régimes autoritaires et liberticides. Ce qui donne sa cohérence au programme, c'est l'humanisme, socle indispensable pour une société pérenne. L'humanisme c’est la Paix, la Paix en France et partout ! Un autre monde est possible, plus juste, plus ordonné, plus écologique et non soumis à la finance. Pour cela, de nouvelles coopérations doivent être engagées, et d'autres renforcées. Le multilatéralisme doit être la règle de la politique extérieure. Reprenons le fil de l'histoire de l'humanité, faisons place à l'intelligence, à la culture, aux coopérations techniques, scientifiques, écologiques. Tout près de nous, la mer Méditerranée ne doit plus être associée à un cimetière pour migrants. Il y a tant d'intelligence et tant à faire autour d'elle ! France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Algérie, Maroc, Tunisie et Libye peuvent agir ensemble. Quant à la langue française, la troisième langue la plus parlée au monde, nous devons multiplier ses usages et les liens entre ceux qui l'ont en usage commun. C'est un trésor à faire vivre pour un monde meilleur et davantage de mises en commun, une plus grande diversité culturelle face au tout anglo-saxon !

 

L’Europe ?

 

Nous ne souhaitons pas la quitter, mais la changer ! Et nous sommes capables de le faire : oui, la capacité de la France à renégocier les traités repose sur son poids économique et historique au sein de la zone euro. Oui, nous pourrons négocier en faveur de l’harmonisation fiscale, d’une nouvelle politique agricole commune, des services publics, et bien sûr de l'allégement des dettes. Notre vision n’est pas une solution de repli national qui serait comparable à ce que propose le FN, elle consiste au contraire en l’élaboration de nouvelles formes de coopération écologique, fiscale, scientifique, etc., en particulier avec les pays du sud de l’Europe, sachant que l’Espagne, le Portugal ou l’Italie ont déjà manifesté leur intérêt pour ce nouvel esprit européen que nous voulons insuffler.

 

Quant aux Français de l’étranger…

 

Nous serons à leurs côtés pour défendre leurs intérêts, car ils sont notre chance, les meilleurs ambassadeurs de cette France que nous voulons porteuse d’un nouveau message sur la scène internationale, un message s’adressant à l’humanité. La France peut retrouver sa vocation universelle, et vous en serez les meilleurs messagers, dans ce pays où notre présence est durablement ancrée, où les binationaux sont si nombreux, où notre relation bilatérale est si riche et précieuse !  Nous devons y assumer une responsabilité particulière, créée par l’histoire, la langue, la diversité de notre présence et la richesse de nos liens, et y exercer notre influence, pour le meilleur uniquement. Nos communautés implantées partout dans le monde, notre réseau culturel et scolaire sont les outils les plus précieux de cette influence. Nous serons attachés à renouveler notre relation avec le Maroc, en faire le terrain d’un partenariat réciproque et horizontal, respectueux de nos deux peuples. Nous serons attentifs aux intérêts de chacun, en gardant à l’esprit les millions de marocains installés en France, les dizaines de milliers de Français installés au Maroc, sans compter  tous les citoyens franco-marocains établis de part et d’autre !

 

De manière générale, il nous faudra rendre les conditions de nos français qui y résident plus justes, notamment pour leurs droits et leur accès aux services publics. Nous intensifierons les liens entre les citoyens et le système consulaire et la participation de tous aux décisions concernant la communauté française. Nous augmenterons les bourses pour les élèves de l’AEFE et renégocierons les contrats avec les établissements sous contrats pour plafonner les frais de scolarité. Nous nationaliserons la CFE afin de permettre une égalité de traitement entre les Français de l'Etranger et les Français de France et nous accroitrons le nombre de partenariats avec les établissements locaux pour éviter les avances de frais. Nous avancerons vers la taxation différentielle et l’impôt universel, afin que la contribution de chacun à l’effort collectif, où qu’il se trouve, soit le plus juste possible et ne pénalise personne. En bref, de toutes les manières possibles, nous soutiendrons tous les acteurs et les initiatives qui porteront la voix de la France à l’étranger, et son message de paix, d’amitié entre les peuples, d’égalité et de renouveau écologique.

 

Alors, ce dimanche 23 avril, pour vous, pour nous, et pour tous, votons France Insoumise, votez Jean-Luc Mélenchon !

 

Les Insoumis du Maroc

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.