ben-ari@neurochlore.fr
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

1 Éditions

Billet de blog 29 janv. 2015

ben-ari@neurochlore.fr
Abonné·e de Mediapart

le hasard, le cancer et la pseudo science

ben-ari@neurochlore.fr
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le hasard, le cancer et la pseudo science

Corrélation n’est pas raison dit un adage plein de bon sens. Dans un article récent publié par le magazine “prestigieux” Science, les auteurs montrent une corrélation entre la fréquence des cancers dans une structure donnée et le nombre de divisions de cellules souches qui a lieu dans cette structure au cours de la vie.  Ils en concluent que plus de deux tiers des cancers sont dus à “pas de chance” : sachant que la réplication de l’ADN lors de la division cellulaire est un processus sensible, le plus une structure a de réplications au cours de la vie, le plus elle aura de « chances » de développer un processus cancérigène.   

Des corrélations dépourvues de sens sont nombreuses - le nombre de frigidaires et la fréquence du cancer aux USA, les battements du papillon et les ouragans dans la banquise etc. Les statistiques c’est comme l’économie, on peut  démontrer tout et son contraire. Certes, il y a bien une corrélation entre le nombre de division et la mutagenèse cancérigène mais les mutations ne se produisent pas par hasard et bon nombre de facteurs mutagènes environnementaux  ont été identifiés.

Les auteurs « oublient » les cancers du sein ou de la prostate malgré leur incidence élevée  et ignorent avec brio les données épidémiologiques et biologiques qui montrent que l’amiante, le tabac, les irradiations, les pesticides ou la pollution sont mutagènes et cancérigènes. Il est difficile de comprendre pourquoi l’incidence de cancer est plus grande dans certaines populations  comme les ouvriers, les travailleurs de l’amiante ou d’autres industrie polluantes, sauf à penser que les cellules souche se divisent plus dans ces populations.  Les auteurs évacuent rapidement le tabac qui a tué près de 100 Millions de personnes au 20ème siècle et dont la relation avec le cancer est incontestable malgré la lutte acharnée et pseudo-scientifique des fabricants de tabac. Un article dans la même revue montre d’ailleurs que fumer élimine le chromosome Y des cellules sanguines fournissant une explication possible à la plus grande incidence de cancer du poumon chez l’homme que chez la femme. On voit mal dans ce modèle pourquoi l’incidence de bon nombre de cancers est aussi souvent plus grande chez l’homme que chez la femme sauf a postuler qu’un même organe une différences dans le nombre de division cellulaire. Comment les cancers infantiles fréquents s’accordent ils avec cette thèse sachant que par définition ils commencent tôt. Environnement et mutations génétiques travaillent en série, les méfaits de l’un se traduisant par l’autre.

 D’une façon générale, contester le rôle des activités humaines ici comme en écologie est voué à l’échec car contraire aux données scientifiques et épidémiologiques. Il faudra reconnaître que l’environnement que nous modifions impacte notre santé de façon majeure. Dans le même cadre,  la foi de charbonnier de certains dans le progrès qui va permettre à l’homme d’être immortel et d’éradiquer les maladies grâce à la thérapie génique, la bionique et les grands ordinateurs (le Big Data) attestent de la même ignorance de l’impact que l’homme a sur son environnement. Les calculs, extrapolations et modèles mathématiques échoppent toujours sur  la même chose : les faits. In fine, l’effet pas de chance s’explique par les conditions de vie, l’hygiène, les conditions de travail et autres composantes de notre vie. Cet article est encore une illustration frappante des méfaits de l’hyperspécialisation qui rend nos scientifiques ignorant les données  de domaines connexes et de bon sens.

Y Ben-Ari, Neurobiologiste, DR Emérite INSERM

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France

Affaire Pellerin : la fuite judiciaire qui menace l’Élysée et le ministère de la justice

Le député Emmanuel Pellerin, visé en septembre dernier par une enquête en lien avec sa consommation de cocaïne, a été prévenu des investigations en cours, pourtant censées rester secrètes. L’élu des Hauts-de-Seine affirme que l’information lui a été transmise par Thierry Solère qui lui aurait dit la tenir du ministère de la justice. Le conseiller politique du président de la République et Éric Dupond-Moretti démentent.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal — France

Le député Pellerin : la cocaïne en toute impunité

Député des Hauts-de-Seine de la majorité présidentielle, l’avocat Emmanuel Pellerin a consommé de la cocaïne avant et après son élection à l’Assemblée en juin dernier, d’après une enquête de Mediapart. Confronté à nos éléments, il a reconnu cet usage illégal. Saisie en septembre dernier, la justice n’avait pourtant pas souhaité enquêter.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal

TotalEnergies est visée par une enquête préliminaire pour mensonges climatiques

Selon nos informations, la multinationale pétrolière est l’objet d’une enquête ouverte par le parquet de Nanterre à la suite d’une plainte au pénal pour « pratiques commerciales trompeuses ». Ce délit ouvre la voie à des sanctions pour « greenwashing ». Une première en France.

par Mickaël Correia

Journal

TotalEnergies : l’heure des comptes

TotalEnergies sait que ses activités sont nocives pour le climat depuis 1971. Pourtant, le géant pétrolier continue d’émettre autant de gaz à effet de serre que l’ensemble des Français·es. En pleine crise énergétique, TotalEnergies a annoncé début 2022 un bénéfice record de 14 milliards d’euros. Retrouvez ici nos articles et nos enquêtes sur une des multinationales les plus polluantes au monde.

par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog

SOS solidarité pour famille intégrée en péril

Le recours contre l'OQTF du 6-12-22 a été rejeté. Cette famille, avec trois jeunes enfants est menacé de mort dans son pays, risque l'expulsion. Conséquence immédiate : logés au CADA (hébergements demandeurs d'asile) de Cebazat, ils seront à la rue le 31 janvier et si le 115 ne répond pas ce jour-là ou ne propose rien... SOS solidarité rapide et concrète dans ce billet. A vous de jouer.

par Georges-André

Billet de blog

Appel contre l’immigration jetable et pour une politique migratoire d’accueil

Nous appelons à la mobilisation contre le nouveau projet de loi du gouvernement, qui s’inscrit dans une conception utilitariste et répressive des personnes étrangères en France. S'il était adopté, il accentuerait encore le fait qu'elles sont considérées comme une population privée de droits, précarisée et livrée à l’arbitraire du patronat, de l’administration et du pouvoir.

par association GISTI

Billet de blog

Nous, les banni·e·s

À travers son nouveau podcast « Nous, les banni·e·s », La Cimade a décidé de donner la parole aux personnes étrangères qui subissent une décision de bannissement. Pour illustrer la violence des interdictions de retour sur le territoire français (IRTF), 5 témoins partagent leurs histoires, de leur départ vers la France jusqu’aux difficultés d’aujourd’hui.

par La Cimade

Billet de blog

OQTF : la réalité derrière ces quatre lettres

À cause de l'OQTF, j'ai perdu mon travail étudiant. Je me suis retrouvé sans ressources du jour au lendemain, sans rien. C'est très dur, car je cotisais comme tout le monde. Avec ma compagne, on attend une petite fille pour juin prochain. D'ici là, je dois me terrer. J'ai l'impression de vivre comme un rat, j'ai tout le temps peur de tomber sur la police. Je ne suis certes pas Français, mais j'aime la France comme j'aime le Sénégal.

par Couzy