YMZ

YMZ

Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 juil. 2021

YMZ

YMZ

Abonné·e de Mediapart

Une belle et grande démocratie. Ouhai ouhai ouhai.

Effervescence des journaux autour des candidatures pour la présidentielle 2022. Réactions : certaines déplorent l'absence d'union des gauches, d'autres scrutent d'un bon oeil Xavier Bertrand, certains s'amusent de Zemmour, et beaucoup font des projections précipitées entre scrutins locaux et le principal national.

YMZ

YMZ

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Certains y analysent aussi sous l'angle de 2027 : «Si Hidalgo y va, c'est moins pour 22 que 27» et «eelv se construit en première force de gauche pour 27.» Mouarf. 

Un peu de tout cela ici, avec en plus la question : «4 ou 6» ? 

4 candidats  : LePen, Bertrand, Macron, Hidalgo (et à la marge JLM)

6 candidats : LePen, Bertrand, Xdroite, Macron, Xgauche/Hidalgo, Xverts (et à la marge JLM)

4 ou 6 candidats principaux cela passerait d'un premier tour plus équilibré à une élection haute en couleurs. Dans les deux cas nous pourrons dire, ou plutôt entendre : «une réussite, une belle et grande démocratie, la France rappelle au monde que la démocratie représentative ne peut se contenter d'une bipolarité.» Et, certes, cette configuration à 4 ou 6 nous donnera de belles campagnes, denses, actives, intéressantes, où il faudra se démarquer sur de vrais sujets et non seulement sur la tronche ou l'éloquence, un probable petit rebond de militantisme, au final un très beau suspens et une belle leçon de démocratie. Une belle leçon de démocratie ? Ce dernier point est-il vraiment sûr ?

Du point de vue des appareils de partis, nul doute que ce chant sera entonné. Mais mais mais ? Mais est-ce bien cela la démocratie que nous voulons ? Celles des marques, des appareils, des logos et des gueules ? En sommes nous encore là au 21è siècle, à l'éloquence et la capacité verbale pour des joutes oratoires ? Pffff. Quelle déception en fait. Mais quelle déception. Une belle et grande déception.

Les moyens techniques de mises en œuvre d'une communication à double canal n'ont jamais été aussi nombreux, faciles d'accès et si peu chers. Pourtant nous allons continuer d'écrire des programmes de 470 pages, dont 460 parlent de 'refaire le monde', dans de petits cercles d'initiés ou de manière un peu collaborative_fuckée dans le meilleur des cas. Nous allons continuer de distribuer cela comme une sainte parole. Nous allons continuer in fine à plus défendre des appareils et organisations professionnelles que des idéaux généraux qu'elles sont censées porter, plus que leurs réponses concrètes aux questions du temps et plus que leur capacité à s'insérer dans l'ensemble vaste européen et international. Nous allons prendre les gens pour des cons, en espérant qu'ils soient moins cons et qu'ils se raccrochent au moins à un idéal général en plus d'une gueule. 

Il semble que le système des partis soit à bout de souffle. Que la relance récente avec les scrutins locaux pourrait donner aux apparatchiks l'espoir de consolider leur appareil face aux autres appareils. Mais c'est un sursaut mortifère, pour s'enfoncer probablement toujours plus dans la défense d'une marque plus que d'une idée. Nous pourrions espérer un premier tour citoyen, des primaires dans chaque grande famille, où le respect du résultat mène à la discipline du participant et du militant, mais il n'y aucun Bernie Sanders chez nous. 

Ces dernières années nous avons souvent entendu qu'il fallait "refaire le logiciel", nov-langue détournant un terme moderne pour causer sans rien dire. Mais le logiciel ce n'est pas un corpus d'idées, c'est un outil. Alors dans sa définition, oui il faut refaire le logiciel, il faut revoir l'outillage, regardez ce qu'il apporte en nouvelles possibilités et s'en servir. Aucun savoir, aucune capacité d'anticiper, aucun pouvoir n'évolue dans une tour d'ivoire.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal — Asie et Océanie
Rentrer ou pas à Futaba, près de Fukushima : le dilemme des anciens habitants
La dernière des 11 municipalités évacuées en 2011 à proximité de la centrale nucléaire de Fukushima accueille de nouveau des habitants sur 10 % de son territoire. La levée de l’interdiction de résidence, présentée comme un pas vers la reconstruction, ne déclenche pas l’enthousiasme.
par Johann Fleuri
Journal
Les enjeux d’un second procès à hauts risques pour l’ancien président
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Fil d'actualités
La présidence des Républicains se jouera lors d’un second tour
Éric Ciotti, tenant d’une ligne droitière, et Bruno Retailleau, représentant l’aile conservatrice et libérale du parti, se sont qualifiés dimanche pour le second tour de l’élection du président des Républicains, a annoncé dimanche la présidente par intérim du parti Annie Genevard.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar