YMZ

YMZ

Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 mai 2021

La main et l'épée

La grande muette est aussi une grande absente : absente des programmes politiques précédents, absente des débats actuels. Pourtant la France présente les atouts pour être la principale épée d'Europe. Mais quelle armée aujourd'hui et quelle armée demain ?

YMZ

YMZ

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'armée française est à la fois grande et faible. Grande par le nombre de ses militaires et faible par ses moyens.

A l'heure où le fachisme s'exprime en son sein par la menace d'une sédition il apparait bon de leur rappeler qu'ils ont choisi de défendre un système, celui de la démocratie représentative de la république française, et certains idéaux, république une et indivisible, liberté, égalité, fraternité, enfin les intérêts de notre nation.

Une grande armée en terme de personnels, pourquoi ? Avons nous peur que les allemands nous envahissent ? La majorité de l'armée de terre ne nous sert tellement à rien qu'on fait mine de l'utiliser dans des campagnes préventives du terrorisme, vigi-pirate et autres déclinaisons.

Une armée faible en terme de moyens, si l'on compare à son histoire et ce que fût la grande nation conquérante, mais également par rapport à ce dont ont besoin les soldats modernes, toujours traités comme d'éternels survivalistes lors de nos opérations extérieures : un génie militaire en deçà du soutien minimum de ce que pourrait attendre un soldat. Un équipement pour la marine ne permettant pas une gestion souveraine des territoires ultramarins sans alliance, tout juste une présence. Seule l'aviation parait correctement dimensionnée et équipée, mais il y a le soutien technologique aujourd'hui nécessaire, en deçà du besoin réel.

L'armée de terre c'est 110 000 bébés biberonnés aux chants passéistes tolérés par respect de l'histoire. 110 000 personnels pour quel but ? 110 000 personnels les uns à côté des autres, dans un esprit de corps, s'entrainant à longueur de journées à défendre la mère Patrie, son système, ses idéaux, ses intérêts. En théorie. Mais nous ne vivons pas en théorie. Ces tribunes nauséabondes nous le claque à la figure.

Cet appel public doit être regardé pour ce qu'il est : l'expression du fachisme. L'épée se retournant contre sa main ? L'épée ne voulant plus défendre les intérêts du pays ? Je crois qu'il est temps de répondre à cette tribune en leur expliquant que le système qu'ils sont censés représenter et défendre ne se laissera pas faire.  Je crois qu'il est nécessaire de faire entendre à ces petits cons qu'ils ne sont pas l'Armée Française mais son parasitisme. Pour quelle raison devrions nous continuer à les entretenir, à les entrainer, à leur donner armes et solde ? Dans ce temps où la dépense publique doit être mieux maitrisée, ciblée et efficace, dans ce temps où notre Armée de l'Air a besoin de modernité et de moyens, pourquoi devrions nous tolérer une telle menace de sédition de ces quelques personnels ? Nos armées sont à la fois obèses de personnels et de moyens sols sur le territoire et à la fois faméliques au regard de leur besoin terrains extérieurs, il serait bien d'examiner cette situation.

Je crois que le moment est venu de parler de réformes des Armées.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique Latine
Au Mexique, Pérou, Chili, en Argentine, Bolivie, Colombie, peut-être au Brésil... Et des défis immenses
Les forces progressistes reprennent du poil de la bête du Rio Grande jusqu’à la Terre de Feu. La Colombie est le dernier pays en date à élire un président de gauche, avant un probable retour de Lula au Brésil. Après la pandémie, les défis économiques, sociaux et environnementaux sont immenses.
par François Bougon
Journal
À Perpignan, l’extrême droite s’offre trois jours de célébration de l’Algérie française
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire Louis Aliot (RN) met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à « l’œuvre coloniale ».
par Lucie Delaporte
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange
Journal — Terrorisme
Attentat terroriste à Oslo contre la communauté gay : « Ça nous percute au fond de nous-mêmes »
La veille de la Marche des fiertés, un attentat terroriste a été perpétré contre des personnes homosexuelles en Norvège, tuant deux personnes et en blessant une vingtaine d’autres. En France, dans un contexte de poussée historique de l’extrême droite, on s’inquiète des répercussions possibles. 
par Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Roe VS Wade, ou la nécessité de retirer le pouvoir à ceux qui nous haïssent
Comment un Etat de droit peut-il remettre en cause le droit des femmes à choisir pour elles-mêmes ? En revenant sur la décision Roe vs Wade, la Cour suprême des USA a rendu a nouveau tangible cette barrière posée entre les hommes et les femmes, et la haine qui la bâtit.
par Raphaëlle Rémy-Leleu
Billet de blog
Droit à l’avortement: aux États-Unis, la Cour Suprême renverse Roe v. Wade
La Cour Suprême s’engage dans la révolution conservatrice. Après la décision d'hier libéralisant le port d’armes, aujourd'hui, elle décide d'en finir avec le droit à l'avortement. Laisser la décision aux États, c’est encourager l’activisme de groupes de pression réactionnaires financés par des milliardaires évangéliques ou trumpistes. Que se passera-t-il aux élections de mi-mandat ?
par Eric Fassin
Billet de blog
L'avortement fait partie de la sexualité hétéro
Quand j'ai commencé à avoir des relations sexuelles avec mes petits copains, j'avais la trouille de tomber enceinte. Ma mère a toujours dépeint le fait d'avorter comme une épreuve terrible dont les femmes ne se remettent pas.
par Nina Innana
Billet de blog
Cour Suprême : femme, débrouille-toi !
Décision mal-historique de la Cour Suprême états-unienne d’abroger la loi Roe vs. Wade de 1973 qui décriminalisait l’avortement. Décision de la droite religieuse et conservatrice qui ne reconnaît plus de libre arbitre à la femme.
par esther heboyan