yoann_permabocage
Paysan bio, technicien en agro-foresterie, formateur pédagogique et militant écologiste
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 oct. 2022

yoann_permabocage
Paysan bio, technicien en agro-foresterie, formateur pédagogique et militant écologiste
Abonné·e de Mediapart

Appel à soutien des salarié·es grévistes par ravitaillement paysan et autres moyens

La grève s'étend, c'est le moment ou jamais de la rejoindre/la soutenir ! En tant que paysan·ne, nous avons un rôle important à jouer. Et tout un chacun·e d'entre nous peut également agir, il est grand temps d'établir un rapport de force conséquent par une grève générale importante, dans tous les secteurs et avec une solidarité forte entre toutes et tous.

yoann_permabocage
Paysan bio, technicien en agro-foresterie, formateur pédagogique et militant écologiste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Illustration 1

Quand on est paysan.ne, on est souvent précaires et on manque de temps, mais on a souvent des produits en trop ou pas vraiment commercialisables qu'on peut donner en soutien aux piquets de grève ! Rien n'empêche d'en produire également un peu plus (pain par exemple) ou évidemment de donner de beaux légumes (les grévistes méritent le meilleur !). 

Soutenir les grévistes, ce n'est pas seulement apporter du soutien à d'autres salarié·es exploité·es par le capitalisme, c'est également contribuer comme on le peut à un rapport de force qui pourrait permettre enfin de stopper la casse sociale qui dure déjà depuis trop longtemps !

Toutes les grandes mobilisations sociales du siècle dernier ont pu durer dans le temps grâce aux jardins ouvriers, nombreux à l'époque, et à la solidarité paysanne (de la familles des ouvrier-ère-s en grève ou tout simplement en soutien) !

Il est important que l'on retrouve cette solidarité de lutte transversale à toutes les catégories de personnes exploitées par le capitalisme !

  • Encourageons nos proches à rejoindre la grève, à faire pression sur les syndicats locaux/de chaque branche pour lancer une grève reconductible, et si elles sont syndiqué·es à les inciter à faire pression sur les bureaucraties syndicales pour qu'elles se décident enfin à appeler à la grève générale reconductible au lieu de participer, et donc de cautionner, aux négociations préalable à l'élaboration de la future loi sur les retraites (une énième escroquerie et fausse démocratie participative qui amènera on le sait au bout à une loi ultra-libérale et au 49-3 !)
  • Chacun·e à notre niveau, nous avons plusieurs moyens d'agir : 

- Apporter du matériel pour des cuisines populaires sur place, matériel facilement transportable

- Participer aux blocages des sites

- Organiser des caisses de soutiens aux grévistes, participer aux caisses de soutien déjà existantes sur le web

- Bloquer d'autres sites, organiser d'autres actions

- Ramener des vêtements chauds, du bois, et tout ce qui peut servir à lutter contre le froid et l'humidité

- Préparer des bons petits plats chauds/boissons chaudes chez soi pour les grévistes et soutiens

- Tout simplement demander aux grévistes ce qu'il leur ferait plaisir/de quoi ils et elles ont besoin au niveau personnel/familial/collectif pour tenir le coup

Dans le cadre de l'autodéfense sanitaire, privilégier les  rassemblements en extérieur ou dans des espaces très aérés et permettre aux plus fragiles d'être présent-e-s en veillant à l'accessibilité et aux conditions sanitaires (les virus sont les ennemis des luttes...).

  • Aux salarié.e.s en grève, nous espérons que vous tiendrez le coup face à la répression du gouvernement, au chantage de vos entreprises et surtout face aux difficultés de la grève (précarisation, froid, fatigue,...).

Nous espérons que votre grève sera aussi longue que nécessaire, car votre mobilisation sur la durée est capable d'imposer un rapport de force qui permettrait potentiellement à toutes les personnes exploitées par le capitalisme d'arracher des droits à ce gouvernement fascisant et précarisant et de stopper la casse sociale en cours !

Ce n'est plus seulement par branche qu'il faut arracher des miettes, c'est toutes et tous ensemble qu'il faut stopper leur gavage au détriment des humain.e.s et non-humain.e.s ! 

À toutes celles et ceux qui partagent nos idées de décroissance : oui, nous devons en finir avec ce système extractiviste et productiviste qui nous mène dans le mur et nous devons lutter contre ce modèle dépendant aux énergies fossiles. Mais le capitalisme est toujours plus résilient et combatif, les riches et dominants ne se sont jamais autant gavés, ils nous crachent dessus, nous méprisent, nous répriment, ne nous promettent qu'un avenir sombre, précaire et pénurique pour maintenir leurs profits toujours plus colossaux, nous divisent en pointant du doigt des soi-disant privilégié.e.s, nous font oublier qu'on devrait tous et toutes réclamer un salaire et des conditions de vie dignes et un revenu minimum d'existence. La grève générale et les blocages sont des maillons nécessaires pour lutter collectivement contre le capitalisme, le dérèglement climatique et l'effondrement de la biodiversité et lutter pour une justice sociale et climatique. 

Si nous ne sommes pas prêt·es à accepter une pénurie de carburant temporaire, comment ferons-nous à l'avenir alors que les pénuries énergétiques, alimentaires et en eau potable vont devenir de plus en plus fréquentes et intenses ? 

Seules les rapport de force étendus, radicaux et de longue durée ont permis d'obtenir des grandes victoires sociales et écologiques. Alors quand l'occasion se présente, ne serait-ce que pour faire reculer ce gouvernement criminel, on saisit l'occasion, on s'empare de la brèche qui s'ouvre, on discute, on s'entraide, on apprend les un-e-s des autres, on se politise, on se questionne sur le monde dans lequel nous voulons vivre et comment le construire, etc. 

Rejoignons le mouvement, organisons-nous, alimentons des cuisines populaires,  sortons de nos mondes individualistes, discutons et faisons collectif(s) !

Un collectif éphèmère d'auto-exploité·és solidaires

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.