Municipales strasbourgeoises 2014

Patience et stratégie…..

 On  pourrait dire aujourd’hui que c’est grâce à Robert HERRMANN que les qualités de  «  fin politique »  du maire de STRASBOURG  à sa propre succession  sont clairement mises à jour …. !!

   La marche arrière  de celui qui voulait en découdre  a révélé  la   stature  effective d’un homme qui sous une espèce de passivité latente est en réalité bien plus redoutable qu’il n’y parait …. !

  L’opération  « HERRMANN »  avortée fait gagner Roland RIES  et ce à tous les niveaux…

 En cas de victoire de la gauche, non seulement il garde son siège de maire mais il tient également au chaud celui de son dauphin en écartant définitivement Robert HERRMANN des grandes responsabilités municipales car rien ne prouve, même s’il le promet que Roland  RIES fera la totalité du prochain mandat  puisque  deux fois vainqueur  il pourrait  avoir des propositions  nationales bien  plus attractives   que l’Hôtel de ville  de STRASBOURG  …..  …. … Et comme prévu initialement  son dauphin  deviendrait alors naturellement maire de STRASBOURG … !

  La présidence de la CUS,  éventuellement celle d’une  « euro métropole »   en devenir mais  sous forme de projet, était bien évidemment   ‘ la proposition’   à ne pas accepter… » !

  Supposons  la victoire de la gauche ,  donc  une majorité suffisante de conseillers communautaires de gauche pour confirmer Robert HERRMANN à une présidence CUS : rien ne prouve que  d’autres  élus  communautaires   du clan RIES/FONTANEL  impatients de faire boire la tasse à celui qui durant plusieurs mois les a critiqué et rejoints par ailleurs par tous ceux qui auront  mouillé leur  chemise pour soutenir leur  candidat qui leur fait faux bon au dernier moment , ne se présentent également à la présidence de la CUS avec le soutien   « non dit »  de conseillers communautaires non PS …. Après tout , perdu pour perdu , autant installer la pagaille chez les vainqueurs… !!  

Ainsi, la présidence de la CUS  pourrait  être pour l’actuel premier adjoint  le  mirage   empoisonné du Père Noël 2013.. ….

 Mais là ne s’arrête pas la surprise du chef …. !

 En  menant une liste unique PS en mars 2014 ,Roland RIES oblige la droite à se rassembler , comme il a obligé Robert HERRMANN à rentrer dans le   rang… !

 Qui donc, de KELLER  ou  de LOSS  mènera la liste de droite ??

 C’est ainsi que  Roland RIES  avec  patience  et pragmatisme aura imposé , peut être malgré lui,   ’les règles ‘ des prochaines élections municipales strasbourgeoises … !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.