Le Dieu donné aux journalistes

 

J'ai rarement vu un tel matraquage à propos d'un soi-disant humoriste, dont on se demande s'il arrive lui-même à se faire rire. Quels sujets traiteraient donc nos amis les journalistes si Dieudonné n'était pas là ?

Bien sûr, on peut penser que l'actualité est si noire dans tous les domaines qu'un dérivatif s'impose, mais un tel déchaînement se justifie-t-il ?

Je relève surtout, en écoutant les cloches sonner à toute volée, que l'ex-majorité socialiste saute à pieds joints sur cette occasion de hurler au racisme et à la prétendue renaissance de l'antisémitisme - dans leur situation, pas d'autre alternative que de faire feu de tout bois !!!

Qu'on se le dise: Il est formellement interdit de critiquer un Juif, même en ignorant son appartenance au judaïsme, sous peine d'être catalogué antisémite. Interdit par exemple de déplorer l'attitude d'Israël par rapport aux palestiniens. Pas question non plus de se sentir agacé par l'attitude d'un Richard Prasquier, ex-président du Crif, qui interdisait une conférence de Stéphane Hessel dans une université parisienne, avant de le poignarder dans son cercueil: ce serait se montrer raciste, antisioniste et antisémite.

Le successeur de Richard Prasquier à la présidence du Crif n’est pas moins extrémiste que son prédécesseur, lui qui parle de « climat nauséabond » en France. Qu’il se bouche le nez ou quitte l’hexagone !.

Un peu plus loin, je lis qu’il est impossible de porter la kippa dans le métro sans se faire agresser !

J’ai quitté la région parisienne depuis belle lurette, et n’ai rien vu de semblable. En revanche, il m’est arrivé, travaillant en association avec une famille juive, d’être invité dans un restaurant juif du Sentier, où l’on m’a obligé à porter la kippa, sinon rien à manger ! Il me semble que la tolérance ne devrait pas être à sens unique.

Je ne suis pas devenu antisémite pour autant, mais j’avoue trouver depuis quelque temps l’attitude de cette communauté de plus en plus agressive vis-à-vis des non-juifs.

Autre chose me fait bondir dans l’accroche de cet article : « La France est-elle redevenue antisémite ? », ce qui laisse à penser que la France entière persécutait les citoyens d’origine juive.

Ce qui ne fut jamais le cas, n’en déplaise à ceux qui amalgament les collabos de Vichy à la France entière. Encore faut-il considérer qu’il s’agissait là d’une petite minorité.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.