Saint-Étienne « ville inclusive et durable » selon l'UNESCO! Quel scandale!

Ce premier texte a été écrit en réaction à un article du Progrès et du site de la ville de Saint-Etienne où Gaël Perdriau, Maire de la Ville se targuail d'avoir obtenu un label de l'UNESCO. Après vérification il n'en est rien. La suite à lire: https://blogs.mediapart.fr/yvesscanugmailcom/blog/091219/gael-perdriau-maire-de-saint-etienne-s-auto-octroie-un-label-unesco

Ce label censé être attribué aux villes qui mettent en œuvre des politiques de lutte contre le racisme, la discrimination, la xénophobie et l’exclusion. semble vraiment usurpé pour la bonne ville de Saint-Étienne et toute l’équipe municipale du maire Gaël Perdriau. En effet, à ma connaissance ce n’est pas le domaine d’excellence de ce dernier. Il serait bon de rappeler aux inspecteurs de l'UNESCO quelques faits et actes qui viennent en complète contradiction avec l’attribution de ce label.Retour ligne automatique
Savent-ils à l’UNESCO que des associations stéphanoises se sont vu diminuer voire pour certaines supprimer leur subvention parce qu’elles hébergeaient ou proposaient des repas aux sans papier.Retour ligne automatique
Savent-ils que nombre d’enfants ne mangent pas à la restauration scolaire parce que même le tarif le plus bas est trop élevé pour eux alors que pour certains cela serait le seul vrai repas de la journée.Retour ligne automatique
Savent-ils que la police municipale harcèle régulièrement les familles qui n’ont que la manche pour nourrir leur enfant.Retour ligne automatique
Savent-ils que cette même police s’est permis de détruire, en leur absence et sans aucune autre forme de procès un campement roms, mettant ainsi à la benne : tentes, vêtements, nourriture et cartables des enfants? plongeant ainsi ces familles dans le plus profond désarrois..Retour ligne automatique
Savent-ils qu’ils refusent illégalement de domicilier les familles roumaines, et mettent même un malin plaisir à les faire patienter deux mois avant de rendre leur réponse négative, les privant ainsi, pendant ce laps de temps, des 90€ par enfant et par mois auxquels ils ont droit (aide plafonné à 300€). A savoir que suite à ce premier refus une association habilitée par la préfecture les domicilient en moins de 15 jours mais ils doivent d’abord faire la demande au CCAS.Retour ligne automatique
Savent-ils qu’ils n’ont même pas été capable de fournir des containers poubelle aux familles qui couchaient dehors en ce mois de novembre et qu’ils ont laissé les rats envahir leur campement.Retour ligne automatique
Savent-ils que la politique de logement de cette municipalité c’est: rénover ou démolir les immeubles anciens, faire monter les loyer et ainsi on chasse de la ville les plus démunis.Retour ligne automatique
Savent-ils que, pour simplement recevoir nos associations d’aide aux migrants, il a fallu qu’on s’installe toute une matinée dans le hall de la mairie et que par enchantement l’alarme incendie s’est déclenchée permettant ainsi de faire évacuer tout le monde.Retour ligne automatique
Cette dernière ruse est bien à l’image de cette municipalité, hypocrite à souhait où son maire va faire de beaux discours à la mosquée pour assurer les musulmans de la ville de son soutien face aux attaques islamophobes quand le président de son parti réclame que les mères d’élèves portant le voile n’accèdent plus à l’école de leur enfant.Retour ligne automatique
De la même manière, est-ce qu’à l’UNESCO ils savent que des centres sociaux et des amicales laïque des quartiers les plus populaires de la ville on vu leur subvention municipale diminuée et certaines de ces structures ont été contraintes de fermer leur porte faute de financement.Retour ligne automatique
Comment comprendre qu’une institution aussi prestigieuse que l’UNESCO se fasse à ce point rouler dans la farine par la belle vitrine que met en avant le service de communication de cette municipalité qui trompe son monde à tour de bras ?Retour ligne automatique
Ce beau label est encore un nouvel écran qui cache une réalité pas belle à voir.Retour ligne automatique
Yves Scanu Combat

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.