Musique du jour : Wau Wau Collectif

Au lieu d'un lundi tropical, Pâques oblige, un mardi. Wau Wau Collectif, que je viens tout juste de découvrir, est né de la rencontre du producteur et archéologue musical suédois Karl Jonas Winqvist, parti en résidence artistique au Sénégal, avec les musiciens de Toubab Dialaw, petit village de pêcheurs devenu havre de la bohême artistique sénégalaise. Pendant des semaines, musiciens, poètes, percussionnistes et autres ont enregistré, improvisant. De là est né un album, Yaral Sa Doom, dont il serait trop long de conter l'histoire (l'application WhatsApp y a joué un grand rôle, et une vingtaine de musiciens a participé, en Suède et au Sénégal). Yaral Sa Doom est une phrase wolof signifiant "éduquez la jeunesse". Les chansons s'intéressent aux problèmes sociaux que doit affronter le Sénégal : éducation, émigration… L'album présente un curieux mélange, ou plutôt mariage de genres, jazz, chants soufis, reggae… Et c'est un bonheur. Deux extraits, dont le morceau titre :

Wau Wau Collectif - Mouhamodou Lo and His Children (music video) © Sahel Sounds

Wau Wau Collectif - Yaral Sa Doom © The Shuffler

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.