Musique du jour : Abraham Laboriel

Faut-il présenter Abraham Laboriel ? Ce bassiste americano-mexicain a, depuis 1972, participé à plus de quatre mille enregistrements, été, selon le magazine Guitar Player, le bassiste de studio le plus employé de tous les temps et été classé dans le top 100 des plus grands bassistes (de tous les temps aussi) par le magazine Bass Player. Il a d'abord été un guitariste classique, et a choisi la basse lorsqu'il était étudiant à Berklee (yep, encore un qui est passé par cette école).

La liste des artistes avec lesquels il a collaboré est interminable, et prestigieuse. Il a publié trois albums "solo".

Pour la petite histoire, Abraham Laboriel est d'origine garifuna.

Le morceau qu'il interprète ici, entouré de Pee Wee Hill (l'autre bassiste) et de ses amis, dont l'épouse de Pee Wee aux claviers, est inspiré par un petit riff qu'il a joué dans les années soixante-dix qui, depuis, a été maintes fois échantillonné, et utilisé dans des douzaines de rap.

The Bass Walk: Abraham Laboriel © Boyd Matson

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.