Belo Monte : le Brésil en guerre contre les Indiens au Xingú

Belo Monte : le Brésil en guerre contre les Indiens au Xingú
MESSAGE DU PEUPLE KAYAPÓ AU GOUVERNEMENT BRÉSILIEN 
ET AUX PEUPLES DU MONDE ENTIER- 5 juin 2013, Brésil, territoire Kayapó, village de Kokraimoro

L'heure est grave. Suite aux événements tragiques de la fin mai (un Indien Terena a été assassiné par la police au Brésil alors qu'il tentait avec ses frères de récupérer ses terres) et au durcissement net de l'attitude du gouvernement face aux occupants du chantier de Belo Monte (les représentants indigènes, majoritairement issus du peuple Munduruku, formant le mouvement Ocupação Belo Monte), le peuple Kayapo a organisé le plus grand rassemblement de son histoire depuis la mémorable assemblée d'Altamira, en février 1989. Celle-ci avait mené à l'abandon de la première mouture du projet de barrage de Belo Monte, alors nommé Kararao. Cette fois, ONG et journalistes n'ont pas été admis à ce rendez-vous extraordinaire qui s'est déroulé sur 3 jours, les 3, 4 et 5 juin 2013. 

A l'issue des débats a été rédigé un texte que nous pouvons qualifier d'historique car il souligne sans ambiguité l'unité tant attendue de tous les leaders Kayapo, en ordre de bataille derrière le Cacique Raoni Metuktire. Des actions pacifiques rappelant celles de la désobéisance civile prêchée par Ghandi - avec le succès que l'on sait - ont déjà commencé au moment où nous écrivons cette introduction. Quel qu'il soit, le destin est désormais en marche.

Suite sur Raoni.com

 http://raoni.com/actualites-737.php

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.