Zeugma Films
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 oct. 2015

Soutenir le film "Histoires de la plaine"

« Histoires de la plaine » vous emmène au cœur de la pampa argentine. Depuis quinze ans d’immenses champs de soja transgénique ont pris la place des cheptels qui fournissaient « la meilleure viande du monde ». Une catastrophe humaine et écologique dont témoignent les habitants du hameau de Colonia Hansen, véritable noyau de résistance. Le film est à ce jour tourné et monté. Aidez-nous à finaliser la post-production !

Zeugma Films
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

« Histoires de la plaine » vous emmène au cœur de la pampa argentine. Depuis quinze ans d’immenses champs de soja transgénique ont pris la place des cheptels qui fournissaient « la meilleure viande du monde ». Une catastrophe humaine et écologique dont témoignent les habitants du hameau de Colonia Hansen, véritable noyau de résistance. Le film est à ce jour tourné et monté. Aidez-nous à finaliser la post-production !

La réalisatrice Christine Seghezzi place sa caméra dans une petite bourgade de la pampa argentine, au milieu de l’immensité des champs de soja. Quelques maisons, un drapeau, une école et, au carrefour de deux chemins de terre, une épicerie - café -pompe à essence aux rares clients. Pourquoi là ?Parce que ces terres ont connu en quinze ans une transformation effrénée, symbolique du désastre économique et écologique de ce pays.

Il y a quinze ans, c’était le cœur de la pampa argentine, c’était le centre névralgique d’un élevage bovin extensif qui fournissait la « meilleure viande du monde ». Mais cet élevage demandait des capitaux, des hommes en nombre (donc des salaires), des abattoirs, une chaîne de transformation… La culture du soja transgénique l’a remplacé. Une culture facile, rentable, générant des devises grâce à l’exportation. Mais aussi…une culture aux conséquences écologiques et sanitaires très graves dues aux pulvérisations massives de pesticides  par les épandages aériens. Une artillerie redoutable qui a fait du territoire une région à cancers.

Tout cela sous la pression d’un capitalisme mondialisé qui a dicté sa loi lors des différentes crises politique, économique et monétaire de l’Argentine.

 Histoires de la plaine raconte, du point de vue des habitants de cette bourgade, ce désastre.

Et bien sûr, avec ce désastre, affleurent d’autres histoires, d’un temps pas si lointain où des tribus d’Indiens peuplaient ces terres ou encore d’une époque plus récente où, loin de la capitale, la dictature a sévi et fait des victimes.

Le filmage impassible de Christine Seghezzi  rend poignant ces histoires, rend justice à ces hommes et ces femmes de la pampa, jouets d’une histoire qu’ils subissent, mais dont ils ne sont pas dupes.Un des derniers plans du film : la pampa, avec ces champs de soja à perte de vue, sa lumière mordorée du soleil couchant. Un superbe paysage, d’apparence paisible. Puis on entend un moteur d’avion, avant de le voir à l’horizon et de constater qu’il fait deux tours d’un même trajet. Et on comprend l’épandage des pesticides. Et on voit la menace et la beauté de ce peuple résistant. 

Le film a été tourné avec le grand chef-opérateur argentin Willi Behnisch et monté avec une monteuse exceptionnelle, Claire Atherton. Mais pour le terminer, nous manquons de moyens. Et pourtant il reste encore à faire le montage son, le mixage et la correction de l’image, l’étalonnage. Le sujet du film autant que le message qu’il véhicule sont des enjeux trop importants pour  ne pas abandonner le projet. C’est pour cela que nous sollicitons votre aide,  pour que vous puissiez voir le film en salle en 2016. 

Lien KissKissBankBank : http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/histoires-de-la-plaine--2

Page Facebook : https://www.facebook.com/histoiresdelaplaine

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre