Le baiser de la mort...

1730968516.jpg

 

"...Le colonel Kadhafi doit comprendre que notre pays n’est pas un paillasson, sur lequel un dirigeant, terroriste ou non, peut venir s’essuyer les pieds du sang de ses forfaits. La France ne doit pas recevoir ce baiser de la mort..." Rama Yade, décembre 2007.

 

A l'époque elle s'était fait taper sur les doigts par le gouvernement et entre autres par Patrick Ollier, l'amoureux de notre chère MAM...

Et finalement, à force d'entendre Rama Yade l'ouvrir en tant que secrétaire d'Etat des Droits de l'homme, Sarko avait fini par retirer purement et simplement ce secrétariat, et par mettre Rama Yade dans un placard au sport. Faut reconnaître que ça faisait tâche un secrétariat d'Etat des Droits de l’homme, quand la Sarkozie déroulait le tapis rouge pour les dictateurs, et qu’au gouvernement, les uns ou les autres partaient en vacances chez eux aux frais de la princesse.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.