La curiosité de Zutine

Zutine

Balles perdues au centre

La bataille pour les législatives fait rage. Normal. Mais au centre, la foire d'empoigne tourne au ridicule.
Voilà 200 ans que la France refuse toute idée autre que girondine ou montagnarde. Ou bien les centristes n'ont jamais lu l'histoire de notre pays. Ou bien ils ont une autre idée en tête.
Je penche pour la deuxième idée. La nullité de leur programme politique mais la persistance de leur droitisation n'a qu'un but depuis des décennies : améliorer leur situation personnelle (ambition et revenus). Avec le simplissime raisonnement suivant : "Je ne vaux que 3%, mais dans notre pays, biparti majeur, je peux faire pencher la balance. Donc on va venir me chercher. Et ça va leur coûter bonbon. D'abord pour ma pomme." Cela a marché pour EELV avec le PS.
Mais le plus drôle avec les "centristes", c'est qu'ils se trompent tout le temps. Au point d'en devenir ridicules. Oublions le digne Bayrou. Sans parti réel, sans structure, sans assise nationale, il poursuit sa croisade extra-terrestre. Absurdité politique mais respect pour le bonhomme.
Les autres ? Ils font rire. A commencer par Borloo, qui se rêvait premier ministre, puis s'en alla, accompagné par une Rama Yade idiote et paumée, puis revint vers Sarko. Du n'importe quoi. Et Morin ! Le "Nouveau" papillon sans idée qui cherche la bonne fleur à sucer et se trompe régulièrement. Et Christine Boutin ! La mamie catho qui hurla à la bombe atomique si on ne la suivait pas... et finit, piteuse, par se réfugier dans les jupes sarkoziennes. Et Villepin ? Le sauvé du croc de boucher qui hurla à la bagarre, puis s'aperçut soudain que les 2% prévus à la Présidentielle (le benêt !) allaient souffleter sa belle crinière grise.
Comment faire confiance à ces arrivistes qui n'ont que le souci d'eux-mêmes, n'ont que faire d'un programme qui demande réflexion (au hasard : chômage, dette, éducation, Europe, recherche, ré-industrialisation, culture...).
Vous voulez le fond de ma pensée : je les trouve détestables et surtout... très bêtes (j'avais un autre mot en tête).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.