Ven.
31
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

L’homophobie: mieux la définir pour mieux la combattre

Ce n’est que vers la fin des années 1990 que le terme homophobie apparaît, pour la première fois, dans le dictionnaire de langue française. L’invention du mot semble appartenir aux psychologues étatsuniens K. T. Smith et G. Weinberg qui ont utilisé le terme pour la première fois au début des années 1970.

Le nouveau zoo de Vincennes et les vieux démons du colonialisme animal

A écouter les autorités du nouveau parc zoologique de Paris, les bêtes sauvages ne demanderaient qu’une chose, c’est de venir s’enfermer à Vincennes : « Reconstitution des milieux naturels »,  « acclimatation des espèces »,  « possibilité de laisser les animaux s’exprimer comme dans la nature », « protection des espèces menacées »…

Vers un troisième sexe ?

La Cour suprême de l’Australie vient de reconnaître à un individu la possibilité de ne pas s’inscrire comme appartenant à l’un ou l’autre sexe. En effet, Norry May-Welby, une personne transsexuelle, ne souhaitant pas être considérée (aux effets de l’état civil) ni comme homme, ni comme femme, se battait depuis quatre ans pour que la justice lui donne cette possibilité.

Les violences (hétéro)sexuelles

Le rapport de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union Européenne vient de publier son enquête sur les violences sexuelles envers les femmes dans les 28 pays de l’Union. Selon cette enquête, un tiers des femmes de l’UE a été victime de violences physiques et/ou sexuelles depuis l’âge de 15 ans. Concernant particulièrement les violences sexuelles, 97% des auteurs de ces infractions sont des hommes.

La théorie du genre n’existe pas !

La théorie du genre n’existe pas. Il s’agit d’une expression utilisée par certains courants réactionnaires pour alimenter la panique morale.

La pénalisation de la transmission sexuelle du VIH : quelques précisions s’imposent

Un nouveau fait divers concernant la transmission du VIH  défraie la chronique: un homme a été condamné le 24 janvier à neuf ans de prison pour avoir transmis le virus du sida à son ancienne c

Audition de Daniel Borrillo devant la CNCDH sur la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel

images?q=tbn:ANd9GcQJjBvayahty-E-BZXoQsv

La proposition de loi N° 1437 « renforçant la lutte contre le système prostitutionnel » fait référence, dès son intitulé, à la notion de système. Celui-ci peut être défini comme un ensemble d'éléments interagissant entre eux selon certains principes, le système apparaitrait ainsi comme un ordre cohérant qui dépasse les contingences individuelles.

De la guerre aux prostituées à la lutte contre la prostitution

De la droite moraliste à la gauche conservatrice, les principales forces politiques s’accordent pour mettre en place une politique répressive de la sexualité entre adultes consentants, la première a fait la guerre aux personnes prostituées, la seconde entend livrer bataille contre les clients.

Le communautarisme homophobe

Dans aucun pays au monde, une fois le mariage pour les couples de même sexe adopté, la mobilisation conservatrice n’aura déployé autant d’énergie que la droite extrême française pour dénoncer une loi démocratique. Si le mouvement dépasse aujourd’hui la dénonciation de la loi Taubira, il ne faut pas oublier que ce qui fédère le Tea Party hexagonal est d’abord et principalement le sentiment anti-homosexuel.

La filiation n’est pas naturelle !

Le seizième arrondissement de Paris a accueilli le Dimanche des Rameaux une nouvelle manifestation contre le mariage pour tous dans laquelle un certain nombre de pancartes exprimaient le caractère naturel des liens de filiation : «  mariage = 1 homme + une femme ». « Tous nés d’un homme et d’une femme ».  « 1 père + 1 mère, c’est élémentaire ». « Non à la filiation/fiction », « 1 papa 1 maman, on ne ment pas aux enfants »

Newsletter