Mar.
21
Oct

MEDIAPART

Connexion utilisateur

La portée hautement symbolique du choix de Jean Tirole

L’équivalent du Prix Nobel d’Economie vient d’être décerné à Jean Tirole. Comme professeur d’économie dans l’Université où Jean Tirole exerce ses fonctions, je ne peux que me réjouir de cette distinction. Ancien élève de l’Ecole polytechnique, ancien Président de la société d’économétrie, Jean Tirole se situe dans la veine des économistes mathématiciens français comme Augustin Cournot, Florin Aftalion, Gérard Debreu ou Maurice Allais.

Le programme de Syriza à la loupe

Dans un discours récent, le 13 septembre dernier, prononcé à Thessalonique, le leader de Syriza, Alexis Tsipras, a, pour la première fois, présenté une estimation chiffrée du programme de son parti. Il s’agit incontestablement d’une étape importante dans la vie politique grecque.

Air France ou les risques du low cost

Le conflit chez Air France a donné lieu à un déluge de commentaires souvent acerbes contre les pilotes « nantis » qui auraient l’indécence de se plaindre alors qu’ils toucheraient des salaires faramineux.

Le moment d'investir dans le travail

Austérité et ignorance des compétences des salariés sont deux causes majeures d’un déclin industriel qui s’accélère et qui ruine tout espoir de redémarrage de l’activité économique. 

La Grèce n’appartient pas au gouvernement grec !

Le gouvernement grec, on le sait, ne s’embarrasse pas particulièrement des condamnations qui pèsent sur lui. Les atteintes au droit en Grèce ont été très nombreuses ces dernières années.

La Grèce ne veut pas mourir guérie

De l’aveu même du FMI, la dette de la Grèce est devenue « insoutenable ». En clair, même une croissance retrouvée ne permettrait pas de la réduire. C’est pourquoi la dévalorisation de l’essentiel de son encours et l’arrêt définitif de tout paiement des intérêts de celle-ci constituent aujourd’hui deux décisions face auxquelles un nouveau gouvernement ne doit pas trembler. 

L’Allemagne de Mme Merkel entre triomphe et inquiétude

Incontestablement, la CDU a enregistré hier un excellent résultat. Avec plus de 41% des voix, le parti de Mme Merkel est de loin la première force politique sur l’échiquier politique allemand. La CDU obtient près de 16 points de plus que le SPD (25%). A la différence de tous les autres partis au pouvoir en Europe, de droite comme de gauche, sanctionnés par les urnes pour n’avoir pas su gérer la crise avec des résultats considérés comme probants par leurs électeurs.

La Grèce et l’Europe ont besoin d’un nouveau modèle de développement

Depuis trois ans, la Grèce fonctionne comme un laboratoire expérimental où sont testées, grandeur nature, des politiques qui ne fonctionnent pas : l’activité économique est au plus bas, le chômage a explosé, la dette reste à un niveau désespérément élevé. Et pourtant, le gouvernement actuel continue sa politique d’austérité et de privatisations, et escompte même pouvoir apparaître bientôt comme le « bon élève » de l’Europe.

Chypre, un paradis fiscal en moins ?

Pendant deux décennies, la croissance de l’économie chypriote a été basée sur l’expansion de son secteur financier, de ses banques. Chypre a fonctionné comme un « paradis fiscal ». Ainsi, le taux de l’impôt sur les sociétés a été ramené à 10% (contre 33% en France) et les formalités d’ouverture ou de fermeture de comptes bancaires auront longtemps été des plus faciles…

L’ANI, un accord illégitime?

Par un étrange retournement de vocabulaire, les procédures que l’on appelait autrefois  « plans de licenciements » se sont muées en plans dits «  sociaux » puis, depuis 2002, en « plans de sauvegarde de l’emploi ». L’Accord national interprofessionnel (ANI) de « sécurisation de l’emploi » procède du même retournement sémantique.

Newsletter