Ven.
19
Sep

MEDIAPART

Connexion utilisateur

Lettre aux barbus

Un an. Voilà un an que E. Snowden a rendues publiques les interceptions de masse réalisées par la NSA.

Et que s’est-il passé en un an ? Faisons le bilan.

Coming-out

Serment du jeu de paume

 

Maman, Papa, il faut que je vous dise: je suis un abstentionniste.

Pardon.

Voilà je vous l'avoue, je le confesse: à l'heure de l'appel des urnes, je reste dans mon lit douillet.

Nous sommes tous des ayants droit

En économie, je suis le dernier des ignorants. Je n’y comprends rien, je n’y connais rien, et j’ai autant de mal à faire ma compta qu’à trouver la solution d’un captcha. Autant dire que mon idée de lier la question de la fiscalité du numérique à celle de la protection des données personnelles est très certainement irréaliste. Mais, bon: je vais vous raconter ça quand même. Accrochez-vous.

Quelle drôle de triste journée

MASCARILLE : Que vous semble de ma petite oie ? La trouvez-vous congruente à l'habit ?CATHOS : Tout à fait.Scène IX. Gravure de Moreau le Jeune.

Entamée par une destitution au suffrage universel (élu par 13 millions de voix, la pétition demandant son retrait comptait 22 millions de signatures) du Président égyptien, poursuivie par le refus français de la demande d'asile de celui qui a dénoncé les méthodes illégales de la NSA, on aurait pu se réjouir quelques secondes du renvoi de Woerth et de Maistre devant le tribunal en attendant qu'une ministre démissionnée ne récuse les motifs de son remplacement pendant que François Hollande arrivait à Tunis, mais l'annonce du rejet des comptes de campagne de Sarkozy nous a surpris en plein soupir.

La neutralité du Net en mode debug

L’avis rendu par le Conseil national du numérique à propos de la neutralité du Net est une avancée majeure dans le très vieux combat pour la protection de la liberté d’expression. Mais si on met le nez dans le code, quelques jolis bugs subsistent...

La liberté dans sa plus simple expression

À ce jour, Internet est le seul outil qui fasse de la liberté d’expression autre chose qu’une pétition de principe. Au lieu de chercher à l’encadrer, il faudrait enfin commencer à la protéger.

 

Ecrans.fr a bien voulu accueillir mes chroniques, et a gentiment accepté qu'elles soient librement republiées dans ce blog. L'original de ce 12ème épisode est là: http://www.ecrans.fr/BBS-La-liberte-dans-sa-plus-simple,16001.html

Variation autour du tableau de Jean-Jacques-François Le Barbier

Haine publique et vieilles lanternes

Photo CC-BY eldh

« La guerre n’est que la simple continuation de la politique par d’autres moyens » : l’Union des Étudiants Juifs de France (UEJF) semble avoir intégré la phrase de Clausewitz à son ADN depuis longtemps puisque, depuis près de 20 ans, sa politique concernant Internet ressemble à une guerre de tranchées. Reprenons.

Souffrez que je vous dise: vous êtes gonflants.

 

Parce qu'en écrivant ce qui suit, je vais - c'est le jeu - être à mon tour jugé, il est normal que j'expose un peu de mon passé.

Mes circonstances atténuantes.

Ce soir, au Fouquet's

Puisque c'est sans doute là que tout a commencé, puisque c'est sans doute là que Nicolas Sarkozy a promis à quelques proches milliardaires la protection de l'Etat contre les méchants pirates de l'Internet, c'est là aussi que sera présenté ce soir à la Presse le livre "La bataille HADOPI" auquel j'ai eu l'honneur de participer.

Newsletter